Concert au Club de la Rockhal – Gossip a fait danser ses fans
Publié

Concert au Club de la RockhalGossip a fait danser ses fans

ESCH-BELVAL - Deux ans après son passage au Rock-A-Field, le trio américain revenait mardi soir au Luxembourg, armé de ses nouvelles munitions.

«Savez-vous que Patti Smith joue dans la salle voisine? À côté d'elle, je me sens minable». C'est ainsi que Beth Ditto introduisait l'hymne punk «8th Wonder», non sans l'avoir au préalable dédicacé à la marraine du punk. Entourée par ses fidèles, Nathan Howdeshell à la guitare et Hannah Blilie à la batterie, la chanteuse était aussi épaulée sur scène par deux autres musiciens. Et Gossip n'avait pas à rougir, car le groupe portait haut l'étendard du postpunk, reprenant le «Psycho Killer», de Talking Heads, ou proposant une version très rock de «Perfect World».

La formule du trio, mélange explosif de punk, disco, pop et soul, fonctionnait toujours autant. Gossip enchaînait ses hits, comme «Love Long Distance» ou l'irrésistible et indémodable «Standing In The Way Of Control». Le groupe a même ajouté à sa recette des ingrédients plus pop et dance, à l'image du single «Move In The Right Direction», ou de «Men In Love», extrait du précédent album.

Beth Ditto n'a cessé de remuer les fesses, bougeant partout, rugissant telle une lionne, et n'oubliant jamais de faire rire avec quelques blagues. La diva n'avait rien perdu de son énergie, de son coffre et de son humour. Très loin d'être minable...

(Cédric Botzung)

Ton opinion