Poste européen – Gramegna candidat à la présidence de l'Eurogroupe
Publié

Poste européenGramegna candidat à la présidence de l'Eurogroupe

LUXEMBOURG/BRUXELLES – Le ministre luxembourgeois des Finances a annoncé jeudi sa candidature au poste européen qui sera renouvelé dans les prochaines semaines.

Pierre Gramegna veut diriger l'Eurogroupe.

Pierre Gramegna veut diriger l'Eurogroupe.

Twitter

Pierre Gramegna retente sa chance à l’Eurogroupe. Le ministre luxembourgeois des Finances a annoncé jeudi qu’il se portait candidat à cette instance européenne réunissant ses homologues de la zone euro. Jeudi est le dernier jour pour les candidatures, le choix définitif étant annoncé le 9 juillet.

Le nouveau président de l’Eurogroupe, qui prendra la succession du Portugais Mario Centeno, a un rôle central: il préside les réunions mensuelles des ministres des Finances des pays ayant adopté la monnaie unique, dont l'objectif principal est d'assurer la coordination des politiques économiques nationales. Il devra notamment réunir les pays d’Europe, divisés sur la question de la mutualisation des dettes dans le cadre du plan de relance consécutif à la crise actuelle. Pierre Gramegna entend justement «rassembler en étant à l’écoute de tous les collègues» et faire jouer à la fois «la solidarité européenne et la responsabilité nationale», a-t-il indiqué dans sa déclaration de candidature.

Gramegna en favori

Le Luxembourgeois avait déjà porté sa candidature lors du précédent renouvellement, mais Mario Centeno lui avait été préféré le 4 décembre 2017. Gramegna avait notamment pâti du fait que le Luxembourg soit à moins d’un an d’une élection générale, susceptible de lui faire perdre son poste de ministre des Finances et de facto son poste européen. Cette année, celui qui s’occupe des deniers publics depuis décembre 2013, soit la plus longue période parmi les titulaires du poste au sein de la zone euro, fait partie des favoris, d'autant qu'il devrait a priori conserver son poste jusqu'en 2023. L’Espagnole Nadia Calviño et l’Irlandais Paschal Donohoe ont également déclaré leur candidature.

L’instance existe depuis 1998. La première réunion avait d’ailleurs eu lieu au Luxembourg, au château de Senningen. Ce n’est qu’en 2005 qu’un président a été nommé, en la personne de Jean-Claude Juncker, entre 2005 et 2013, alors Premier ministre et ministre des Finances du Grand-Duché.

(jg/L'essentiel avec AFP)

Ton opinion