Allemagne – Greta Thunberg à Berlin avant les législatives

Publié

AllemagneGreta Thunberg à Berlin avant les législatives

Deux jours avant les législatives allemandes, des milliers de défenseurs du climat, menés par Greta Thunberg, comptent mettre la pression en manifestant vendredi dans tout le pays.

 Greta Thunberg doit s'exprimer  vendredi en début d'après-midi devant le Reichstag.

Greta Thunberg doit s'exprimer vendredi en début d'après-midi devant le Reichstag.

AFP

Durant la campagne électorale, «les partis politiques n'ont pas pris suffisamment la mesure de la catastrophe» climatique, a fustigé Luisa Neubauer, responsable en Allemagne du mouvement «Fridays for future».

«Le grand changement ne sera possible que si nous mettons la pression dans la rue (...) si nous défions les partis politiques en disant 'maintenant il n'y a plus d'excuses'», a-t-elle ajouté, assurant que ces élections étaient «extrêmement importantes» car elles «fixeront le cours des choses» pour les prochaines décennies.

«Fridays for future», lancé en 2018 et devenu la tribune de la jeune «génération climat», organise vendredi sa 8e «grève» dans plus de 70 pays, avec 470 mobilisations prévues en Allemagne.

Figure du mouvement, la militante suédoise Greta Thunberg doit s'exprimer en début d'après-midi devant le Reichstag, où siègent les députés allemands. Dans la dernière ligne droite avant les législatives, les sondages prédisent un match serré entre les sociaux-démocrates en tête avec 25% des intentions de vote et le camp conservateur (CDU/CSU) remonté à 23% selon un dernier sondage Civey jeudi.

Les Verts, à l'issue d'une campagne jugée décevante, obtiendraient quant à eux 15% des intentions de vote en s'adjugeant la troisième place, devant le parti libéral (12%). Au moment où les militants écologistes descendront dans la rue, les trois principaux candidats à la chancellerie entameront leurs dernières réunions de campagne à 48 heures d'un scrutin décisif et dont les résultats seront scrutés dans toute l'Europe.

Greta Thunberg a néanmoins relativisé la portée des élections allemandes dans la lutte contre le réchauffement climatique mondial. «La crise climatique ne peut pas être résolue par les partis politiques seuls», a-t-elle assuré avant son déplacement à Berlin

«Nous ne pouvons pas seulement voter pour le changement, nous devons aussi être des citoyens de démocratie actifs et descendre dans la rue pour réclamer une action», a-t-elle ajouté. Dans un nouveau rapport, l'ONU a conclu que limiter le réchauffement climatique mondial à 1,5°C est impossible sans une réduction immédiate et massive des émissions de gaz à effet de serre.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion