Football – Guimaraes devra (un peu) payer pour les cris de singe

Publié

FootballGuimarães devra (un peu) payer pour les cris de singe

Près de deux semaines après les cris racistes dirigés contre Moussa Marega, lors du match entre Porto et Vitória Guimarães, les sanctions, dérisoires, sont tombées.

Le joueur de Porto avait quitté le terrain pour protester contre le racisme dont il était victime.

Le joueur de Porto avait quitté le terrain pour protester contre le racisme dont il était victime.

Vitória Guimarães va passer à la caisse. Le club de première division portugaise va devoir répondre aux actes de ses supporters lors du match perdu (1-2) contre le FC Porto il y a deux semaines. Pour rappel, Moussa Marega, buteur franco-malien, avait été victime de cris racistes des supporters de Guimarães. L'attitude des fans de son ancien club l'avait décidé de quitter le terrain à la 70e minute de la rencontre en signe de protestation, sans le soutien de ses coéquipiers. Hors de lui, le joueur avait alors fait comprendre le fond de sa pensée au public par plusieurs signes explicites et plus tard, par des déclarations sur les réseaux sociaux.

L'amende adressée par la fédération portugaise s'élève à 18 000 euros, selon le média Sàbado. Mais ce montant sanctionne tous les événements qui ont dysfonctionné durant la rencontre, avec une clé de répartition surprenante. 7 140 euros ont été comptés pour les dégâts matériels, 4 017 euros pour sanctionner l'utilisation de fumigènes et un échange de torches entre les supporters des deux clubs élève encore la facture de 2 678 euros. En revanche, la somme dérisoire de... 714 euros a été ajoutée pour sanctionner les actes racistes à l'encontre de Moussa Marega.

(L'essentiel)

Ton opinion