Fête nationale en France – Haka sur les Champs-Elysées

Publié

Fête nationale en FranceHaka sur les Champs-Élysées

À l'occasion du traditionnel défilé, une quarantaine de soldats polynésiens ont fait le «haka», cette danse guerrière à la manière des All Black néo-zélandais, devant la tribune présidentielle.

Avant le début du défilé, Nicolas Sarkozy s'est rendu vers 9h à l'hôpital militaire de Percy, à Clamart, (Hauts-de-Seine) pour rencontrer des soldats blessés en Afghanistan. Des blessés en opération et leurs familles ont pris place dans la tribune officielle, au côté des membres du gouvernement et des personnalités.

Après une prise d'armes à l'Arc de triomphe, les unités basées outre-mer ont ouvert le défilé. Un défilé sous le signe du recueillement, au cours duquel des soldats de retour d'opérations extérieures, en Afghanistan ou en Côte d'Ivoire, ont descendu également les Champs-Élysées.

Au total, ce sont quelque 7 000 militaires qui ont participé au défilé. 5 035 soldats ont défilé à pied, les autres à cheval ou à bord des dizaines d'engins motorisés mis à contribution. Le défilé 2011, ce sont aussi 300 véhicules, 240 chevaux, et 84 avions et hélicoptères pour un défilé aérien de sept à huit minutes dans le ciel de Paris.

Grande première, l'équipe de rugby militaire du «Quinze du Pacifique» a fait le spectacle. Pour la première fois, une quarantaine de soldats polynésiens ont fait le «haka», cette danse guerrière à la manière des All Black néo-zélandais, devant la tribune présidentielle.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion