Jeunesses socialistes luxembourgeoises – Haro sur les «conservatismes»
Publié

Jeunesses socialistes luxembourgeoisesHaro sur les «conservatismes»

LUXEMBOURG - «Nous regrettons que certains conservatismes empêchent le gouvernement d'aller plus loin sur l'avortement ou l'adoption plénière par les couples homosexuels».

Taina Bofferding devrait rester présidente des JSL.

Taina Bofferding devrait rester présidente des JSL.

editpress

Les Jeunesses socialistes luxembourgeoises (JSL) sont proches du LSAP, au gouvernement, mais les militants en herbe gardent un œil parfois critique sur l'action de leurs aînés. Samedi, les JSL tiennent leur congrès annuel, à Esch.

«Nous allons proposer quatre motions aux militants», explique Taina Bofferding, la présidente du mouvement. «Elles porteront sur la démocratisation du système scolaire, le chômage des jeunes, contre lequel on peut lutter par une meilleure orientation dans les lycées et en préparant mieux les élèves à l'accès du travail. La troisième motion porte sur la situation économique, la quatrième sur la vidéosurveillance et ses dérives possibles».

Taina Bofferding, seule candidate à sa succession, devrait rester présidente des Jeunesses socialistes.

Ton opinion