Elections municipales – Hayange devient FN, Arlon coupe les ponts

Publié

Élections municipalesHayange devient FN, Arlon coupe les ponts

ARLON - La commune belge a annoncé lundi mettre fin aux relations avec la commune mosellane, dont le nouveau maire porte l'étiquette du parti d'extrême droite français.

Vincent Magnus, bourgmestre d'Arlon (CdH) à gauche, assure ne pas «partager les mêmes valeurs» avec Fabien Engelmann (FN), maire d'Hayange et suspend les relations de jumelage entre les deux communes.

Vincent Magnus, bourgmestre d'Arlon (CdH) à gauche, assure ne pas «partager les mêmes valeurs» avec Fabien Engelmann (FN), maire d'Hayange et suspend les relations de jumelage entre les deux communes.

dr

«Je vais proposer au collège et au conseil de suspendre les relations officielles avec le maire de Hayange car on ne partage pas les mêmes valeurs». Pour Vincent Magnus, bourgmestre d'Arlon cité par L'Avenir, le jumelage de la cité qu'il dirige n'a pu lieu d'être, suite aux résultats des élections municipales en France. Des élections où le Front national s'est emparé de 11 mairies de plus de 9 000 habitants. Dont celle d'Hayange, commune mosellane frappée de plein fouet par l'arrêt du haut-fourneau de Florange.

Pour le bourgmestre belge, l'élection de Fabien Engelmann, ancien sidérurgiste d'ArcelorMittal, aura une conséquence simple: «Si un élu FN veut venir à Arlon, il ne sera pas le bienvenu!» Seules les actions associatives entre les deux communes resteront vues d'un bon œil.

Une décision identique a été prise dans la commune de Farciennes, située en banlieue de Charleroi. Jumelée avec Beaucaire, dans le Gard, la commune belge refuse désormais toute collaboration officielle. Une décision que les responsables belges disent avoir pris à contrecœur puisque les liens existent depuis plus de 70 ans. C'est en effet dans cette commune française que les habitants avaient trouvé refuge lors de la Seconde Guerre mondiale, après l'arrivée des troupes nazies en Belgique.

(L'essentiel)

Ton opinion