Discours de Noël – Henri se souvient de la Première Guerre mondiale
Publié

Discours de NoëlHenri se souvient de la Première Guerre mondiale

LUXEMBOURG - Dans son discours de Noël, le Grand-Duc Henri évoque non seulement l'année 2018 mais aussi la fin de la Première Guerre mondiale en Europe, il y a un siècle.

L'année 2018 a été une année importante pour l'Europe, et pas seulement en raison des développements politiques. Elle a aussi été l'année de la commémoration collective de la Première Guerre mondiale. Le 11 novembre 1918, après quatre ans de batailles et 18,6 millions de morts, la paix est signée.

Le Grand-Duc Henri se souvient aussi de cette date spéciale, et l'a évoquée dans son traditionnel discours de Noël. Non seulement parce que le continent pouvait enfin respirer, mais aussi parce que la Grande Guerre a enclenché des changements majeurs. «Le leadership européen a été remis en question». La guerre a marqué le début d'une nouvelle ère. «Je parle de la coopération entre les nations».

Un nouveau système était nécessaire. Avec des règles que toutes les nations devaient suivre et des organisations permettant de travailler ensemble. Après le tournant de la Seconde Guerre mondiale, la coopération internationale est devenue de plus en plus importante. «Dans le monde d'aujourd'hui, le multilatéralisme, c'est-à-dire la coopération et l'égalité entre les États, est plus important que jamais». Le chef de l'État cite des domaines comme le commerce international et le changement climatique, mais aussi les défis des migrations et la prévention des conflits. «À une époque marquée par les égoïsme nationaux, tous les acteurs internationaux doivent être conscients de leurs responsabilités».

Solidarité et engagement social

Sur le Luxembourg, Henri jette un regard sur les élections d'octobre, qui ont permis à la coalition sortante de poursuivre ses travaux pendant une nouvelle législature. Il note avec satisfaction que l'exclusion et les «slogans simplistes» n'ont pas rencontré les faveurs des électeurs. «Nous devons être fiers de la diversité et de la cohésion de notre société». Dans ce contexte, le Grand-Duc a également remercié tous les non-Luxembourgeois qui vivent et travaillent au Grand-Duché et enrichissent ainsi le pays.

En plus des questions politiques, Henri a également insisté sur les sujets sociaux et évoque les membres de la société qui se mobilisent pour les personnes dans le besoin, au Luxembourg et ailleurs dans le monde. «La solidarité et l'engagement social sont les seuls points forts qui resteront quand la politique aura atteint ses limites». D'ailleurs, le Grand-Duc a profité de son discours pour annoncer la visite de trois lauréats du prix Nobel de la paix au Luxembourg au printemps 2019.

(L'essentiel)

Ton opinion