Violences – Huit supporters de Nancy placés en garde à vue

Publié

ViolencesHuit supporters de Nancy placés en garde à vue

NANCY - Suspectés d'avoir envahi le vestiaire et frappé des stadiers le 9 novembre, après une défaite, des supporters de l'ASNL ont été arrêtés mercredi matin.

Le gardien de but nancéien, Guy Roland Ndy Assembé, s'était plaint d'avoir reçu un coup de poing au visage.

Le gardien de but nancéien, Guy Roland Ndy Assembé, s'était plaint d'avoir reçu un coup de poing au visage.

AFP

«Plusieurs stadiers ont été violentés, certains ont reçus des coups de poing. On a pu identifier des suspects grâce aux images vidéo», a dit le commissaire de la sûreté départementale à Nancy, Denis Kotnik. Une cinquantaine de supporters de l'AS Nancy Lorraine (L1), présentés comme des ultras, avaient envahi le vestiaire des joueurs nancéiens après le match Nancy-Rennes, du 9 novembre.

Les Lorrains venaient de s'incliner 3 à 1 et occupaient alors la dernière place au classement de la Ligue 1. Le gardien de but nancéien, Guy Roland Ndy Assembé, s'était plaint d'avoir reçu un coup de poing au visage, mais n'avait pas porté plainte.

Le club et deux stadiers avaient en revanche saisi le procureur de la République, qui a ouvert une enquête la semaine dernière. «Les interpellations des suspects, âgés de 19 à 40 ans, se sont déroulées sans difficulté», a précisé le commissaire de police.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion