Amérique – Ida fonce vers les côtes cubaines et américaines

Publié

AmériqueIda fonce vers les côtes cubaines et américaines

Une semaine après qu’Henri avait frappé la Nouvelle-Angleterre, un autre ouragan, Ida, s’apprête à toucher Cuba vendredi soir, puis la Louisiane, au sud des États-Unis.

En plein sur Cuba, Ida va ensuite se diriger vers le sud des États-Unis.

En plein sur Cuba, Ida va ensuite se diriger vers le sud des États-Unis.

AFP

La tempête Ida s’est renforcée, vendredi, devenant un ouragan à l’approche des côtes cubaines, a annoncé le Centre américain des ouragans. Accompagnée de vents soufflant jusqu’à 120 km/h, Ida était située, à 19h15 (heure du Luxembourg), à 50 kilomètres de l’île cubaine de la Jeunesse et devrait continuer sa course vers la Louisiane ce week-end.

Une alerte ouragan a été émise par les autorités cubaines pour les provinces occidentales de Pinar del Rio et Artemisa, ainsi que pour l’île de la Jeunesse. Ida devrait ensuite foncer, au cours du week-end, vers les côtes américaines et toucher terre dimanche. Vendredi soir, le Centre américain des ouragans a estimé, dans son dernier bulletin, qu’elle pourrait être à ce moment-là devenue «un ouragan majeur».

Le traumatisme de Katrina

Une vigilance ouragan a ainsi été mise en place pour certaines parties de la Louisiane, dont La Nouvelle-Orléans, où des ordres d’évacuation ont été décrétés. «Il est temps pour les habitants de Louisiane de se préparer», a exhorté le gouverneur, John Bel Edwards. «Assurez-vous que vous et votre famille êtes prêts à faire face à toute éventualité…»

La Louisiane, au sud des États-Unis, est fréquemment frappée par les ouragans. Elle n’a d’ailleurs pas encore totalement pansé les plaies infligées par le traumatisme de 2005, lorsque Katrina l’avait ravagée, faisant plus de 1800 morts.

Le réchauffement renforce

Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus puissants, selon les scientifiques. Ils font notamment peser un risque de plus en plus important sur les communautés côtières, victimes des phénomènes de vagues-submersions amplifiés par la montée du niveau des océans.

La semaine dernière, la tempête tropicale Henri, accompagnée de précipitations records, a touché le nord-est des États-Unis, phénomène rare pour cette région, où des milliers de personnes se sont retrouvées sans électricité.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion