Look déjanté – Il a métamorphosé Céline Dion

Publié

Look déjantéIl a métamorphosé Céline Dion

La spectaculaire transformation de Céline Dion en fashionista déjantée est l'œuvre du styliste Law Roach.

D'elle, il vient de confier au magazine Vanity Fair: «Céline n’a peur de rien». Céline, c'est donc Céline Dion, et lui, c'est Law Roach, le styliste derrière le phénomène hallucinant qu'est la mue de la star en icône über-mode. L’année dernière, elle saluait déjà son influence: «(Law Roach) m’a sortie de mon placard, et maintenant les fleurs éclosent». Et quelles fleurs! Hoodie oversize estampillé «Titanic», vingt ans après le film et son tube «My Heart Will Go On», ou total look Balmain sont autant de tenues qui rendent hystériques les chroniqueuses de mode. Ces derniers jours, alors qu'elle réside à Paris pour une série de concerts, elle a multiplié les apparitions, en Gucci notamment, devant son hôtel.

Law Roach se définit lui-même comme «Celebrity Image Architect» (architecte en image de star). La chanteuse l'a contacté après avoir flashé sur les tenues de Zendaya, sur tapis rouge et dans la sitcom «K.C. Undercover» que regardent ses propres fils. Le styliste, d'abord incrédule, a accepté de rejoindre la diva canadienne à Paris l’été dernier, et le courant est super bien passé entre eux. Même si, ces derniers jours, les fans se sont surtout interrogés sur la relation qu'entretient la chanteuse de 49 ans avec son danseur Pepe Muñoz.

Dans la même interview à Vanity Fair, Law Roach rend hommage à la force et à l'énergie de la star. «Avec ce genre d’énergie, on peut faire ce qu’on veut et se fiche de savoir à qui ça plait ou non. La mode, c’est censé être polarisant, écrasant», salue-t-il. Et de souligner que le plus grand honneur pour lui, c'est d'avoir aidé Céline à faire le deuil de son époux, son pygmalion René Angélil, décédé début 2016. Enfin, il a salué en sa cliente une grande fan de haute couture, qui avait acquis une superbe collection au fil des années.

La mode et, au-delà, le style, ont toujours compté dans la vie de celui qui arbore des cheveux très longs, a-t-il expliqué à Vogue: «Quand tu grandis à Chicago et que tu es afro-américain, le style fait partie de toi.» Tombé amoureux des fringues vintage en voyant les tenues de sa grand-mère, il ouvre sa propre boutique, Deliciously Vintage, en 2009 dans sa ville natale puis à Harlem, le quartier black de Manhattan. La visite de Kanye West crée une mini-émeute, et attire l’attention sur lui.

Peu après, il quitte la côte Est pour la Mecque des stars, Los Angeles. En 2011, c’est la rencontre avec Zendaya, alors âgée de 14 ans seulement. Entre eux, «l’alchimie est incroyable, indéniable», raconte-t-il. Aujourd’hui, Roach est co-directeur créatif de la marque Daya by Zendaya, et ils osent tout, comme la fabuleuse robe Dolce & Gabbana Alta Moda au gala du MET, saluée par Rihanna sur Instagram. Depuis l'année dernière, il est également juré, aux côtés d'Ashley Graham, de l'émission «America's Next Top Model».

Si Roach collabore de temps en temps avec d’autres jeunes femmes, comme la chanteuse Ariana Grande, on croyait sa relation avec Zendaya symbiotique, quasi-exclusive. Mais ça, c’était avant la rencontre avec Céline. Avec la Québecoise, il a trouvé une autre muse qui n’a pas froid aux yeux. Le trio s'est même amusé à poser ensemble pour The Hollywood Reporter. Jusqu’à mercredi, il partageait ses posts sur Insta entre ses deux clientes. Mais il vient de mettre son compte en mode privé. Argh. Law, reviens!

(L'essentiel)

Ton opinion