Procès au Luxembourg – Il avait foncé sur sa famille et tué son fils de 2 ans

Publié

Procès au LuxembourgIl avait foncé sur sa famille et tué son fils de 2 ans

WILTZ - Le 2 janvier 2019, un homme de 47 ans a tué son fils de 2 ans et blessé quatre autres personnes en les fauchant avec sa voiture à Wiltz. Son procès débute ce lundi.

20199192. Accident de la route Wiltz. Photo Julien Garroy / Editpress

20199192. Accident de la route Wiltz. Photo Julien Garroy / Editpress

Editpress/Julien Garroy / Editpress
1 / 9
02.01 Un automobiliste a fauché vers 15h un groupe de piétons, rue Grande-Duchesse-Charlotte, à proximité de l'hôpital de Wiltz, mercredi 2 janvier 2019.

02.01 Un automobiliste a fauché vers 15h un groupe de piétons, rue Grande-Duchesse-Charlotte, à proximité de l'hôpital de Wiltz, mercredi 2 janvier 2019.

La voiture impliquée dans l'accident mortel.

La voiture impliquée dans l'accident mortel.

Police grand-ducale
Selon les premiers éléments de l’enquête, le geste, commis par un Luxembourgeois de 47 ans, est intentionnel.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le geste, commis par un Luxembourgeois de 47 ans, est intentionnel.

Editpress/Julien Garroy / Editpress

L'histoire avait fait grand bruit, il y a plus de deux ans. Le 2 janvier 2019, vers 15h10, Yves K., un homme de 47 ans, a délibérément fauché cinq piétons, rue Grande-Duchesse Charlotte à Wiltz. Parmi les victimes figure son fils Calvin, âgé de 2 ans, qui n'a pas survécu à ses blessures. La maman de l'enfant ainsi qu'un autre enfant en bas âge, un homme et une femme ont été blessés.

Le jour de l'incident, le juge d'instruction de Diekirch avait annoncé qu'il ne s'agissait pas d'un attentat terroriste mais «d'un drame familial». L'homme a été placé en détention préventive après le drame.

Il risque la prison à perpétuité

Yves K. devra s'expliquer sur son acte devant le tribunal de Diekirch à partir de ce lundi, 14h30. Deux autres audiences auront lieu jeudi et vendredi matin.

Il est accusé du meurtre de son fils, de tentative de meurtre de la mère de l'enfant. Des accusations d'homicide involontaire et de tentative d'homicide ont également été retenues. Il risque la réclusion à perpétuité.

(mme/L'essentiel)

Ton opinion