En France – Il avoue avoir décapité son colocataire

Publié

En FranceIl avoue avoir décapité son colocataire

Trois jours après la découverte d'un corps décapité au bord d'une route, près de Montauban, le colocataire de la victime a été mis en examen pour meurtre lundi.

Le suspect, a précisé le parquet, a avoué lors de sa garde à vue «avoir tué son ami à coups de couteau et coups de pied».

Le suspect, a précisé le parquet, a avoué lors de sa garde à vue «avoir tué son ami à coups de couteau et coups de pied».

Twitter

Trois jours après la découverte d'un corps décapité et démembré au bord d'une route, près de Montauban, le colocataire de la victime a été mis en examen pour meurtre lundi. «Les investigations (...) ont permis d’identifier et d’interpeller l’auteur présumé du crime, au cours de la perquisition au domicile de la victime résidant à quelques centaines de mètres du lieu de découverte du corps», a écrit dans un communiqué la vice-procureure de Montauban Anne Gaullier.

Le suspect, a précisé le parquet, a avoué lors de sa garde à vue «avoir tué son ami à coups de couteau et coups de pied, et l’avoir par la suite démembré aux fins de dissimulation du cadavre». Une soirée alcoolisée, suivie une violente dispute vers minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi, ont précédé le meurtre, selon les éléments recueillis par les enquêteurs de la section de recherche de la gendarmerie de Toulouse.

L’auteur présumé du meurtre est âgé de 52 ans

Une altercation avait déjà opposé les deux hommes quelques mois plus tôt. L’auteur présumé du meurtre, âgé de 52 ans, originaire de l'île de la Réunion, avait déjà été condamné par la justice pour exhibition sexuelle et menaces de mort. Arrêté samedi, il a été placé en détention provisoire lundi, à l'issue de sa garde à vue.

Vendredi après-midi, deux promeneurs avaient découvert un corps sans tête ni avant-bras, au bord d'une route départementale à Albias (Tarn-et-Garonne), quelques heures avant le réveillon de Noël. La tête a été découverte samedi à une centaine de mètres de là, dans un sac en plastique. La victime est un homme de 31 ans, connu de la justice pour des délits routiers et des vols. Immédiatement, les enquêteurs avaient privilégié l'hypothèse du crime crapuleux.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion