Saint-Valentin – Il déclare sa flamme grâce à une campagne de pub

Publié

Saint-ValentinIl déclare sa flamme grâce à une campagne de pub

LUXEMBOURG - Vous êtes peut-être déjà passé à côté de cette affiche en vous demandant de quelle marque il s'agissait. C'est en fait un vrai message d'amour...

«Jin Ah M. Je n'aurai jamais de cris assez forts pour te dire à quel point je t'aime» et c'est signé GG. Vous vous êtes peut-être déjà arrêté sur l'une de ces cinq affiches dispersées dans la capitale (parking Guillaume, Théâtre, Monterey et Aldringen)? À l'approche de la Saint-Valentin, vous pourriez penser à une campagne pour un site de rencontre, mais il n'en est rien. Ceci est le message d'un homme amoureux, qui souhaite reconquérir sa dulcinée.

«C’est la première fois que nous acceptons d’afficher le message d’un particulier. Nous l’avons fait car nous avons trouvé son message sympathique et touchant. Ce n’est donc pas une campagne de publicité mais bel et bien un message personnel qui a pu être affiché, car il restait des emplacements disponibles», explique Publilux contacté par L'essentiel.

«Une affiche ne peut rallumer une flamme»

«Il s’agit simplement de la déclaration d’un homme qui a perdu ce qui lui était de plus précieux dans la vie, ce qui lui était plus cher, l’amour d’une femme. Je cherchais l'idée d'un message fort, un message grand format à l'image de l'amour que je lui porte. Je trouvais l'idée des affiches sympa et je voulais que cela soit diffusé proche d'où elle travaille en espérant qu'on lui en parlerait ou le verrait directement», déclare l'auteur de l'affiche, contacté par L'essentiel.

Cette déclaration risque peut-être de donner des idées à certains, mais sachez tout de même qu'elle a un coût. «Le prix est de 500 euros, pour cinq affiches de 2 m²», précise le directeur de Publilux. Mais pour l'auteur, sa démarche n'a pas de prix: «Je n'attends pas qu'elle revienne, car je crois que malheureusement une affiche ne peut rallumer une flamme. Je veux simplement lui rendre la dose de folie qu'elle a donné à ma vie».

(NS/L'essentiel)

Ton opinion