Monaco – «Il est évident que Charlene n’allait pas bien»
Publié

Monaco«Il est évident que Charlene n’allait pas bien»

En proie à ce qui ressemble à une dépression, la princesse Charlene de Monaco sera absente du Rocher durant plusieurs semaines. Le prince Albert s'est exprimé.

Le couple princier traverse une période difficile.

Le couple princier traverse une période difficile.

AFP

Après de longs mois passés en Afrique du Sud pour se soigner d’une infection de la sphère ORL, la princesse Charlene est au plus mal, quelques jours seulement après son retour sur le Rocher. Son mari, le prince Albert, a confié vendredi à People qu’elle a été admise dans un établissement «en dehors de Monaco». Selon certaines rumeurs, il s’agirait d’une clinique suisse.

«Elle souffre d’un épuisement profond, à la fois émotionnel et physique», a-t-il confié au magazine américain, expliquant que son rétablissement nécessitera des soins d'une durée minimale de plusieurs semaines. «Son retour il y a onze jours, après six mois en Afrique du Sud, s'est plutôt bien passé dans les premières heures, puis il est devenu assez évident qu'elle n'allait pas bien.»

Absente des festivités

Une semaine après avoir partagé une photo le 8 novembre de ses retrouvailles avec Albert et leurs jumeaux de 6 ans, le prince Jacques et la princesse Gabriella, Charlene a annoncé qu'elle ne participerait pas aux festivités de la Fête nationale de Monaco le 19 novembre, invoquant une «fatigue générale profonde».

C’est donc seulement accompagné de ses deux enfants que son époux, le prince Albert II, a vécu ce vendredi 19 novembre la Fête nationale monégasque. Malheureux hasard du calendrier, cette journée festive était pourtant placée sous le signe de leur dixième anniversaire de mariage.

En ce qui concerne les rumeurs selon lesquelles le couple serait au bord de la rupture, Albert explique que «cela n'a rien à voir avec notre relation. Il s’agit du résultat de plusieurs facteurs et ce sont des affaires privées.»

Charlene prend donc congé de ses obligations publiques pour un temps indéterminé. «Elle était dépassée et ne pouvait pas faire face aux fonctions officielles, à la vie en général ou même à la vie de famille», continue le prince de 63 ans.

En ce qui concerne son hospitalisation, Charlene a été décrite «calme et très compréhensive» par son mari. «Elle s'est rendu compte qu'elle avait besoin d'aide», a conclu le prince Albert, qui précise que cette hospitalisation n’a «aucun rapport» avec le cancer, le Covid ou une quelconque opération de chirurgie esthétique. Il demande par ailleurs aux gens de respecter l’intimité de la famille princière durant les semaines à venir.

(L'essentiel/szu)

Ton opinion