Feu en Espagne – Il faudra dix jours pour maîtriser l'incendie
Publié

Feu en EspagneIl faudra dix jours pour maîtriser l'incendie

Les pompiers doivent batailler au sud de Madrid, en Espagne, pour venir à bout d'un feu qui s'est déclaré dans une immense décharge sauvage de pneus.

Clouds of dark smoke cover the sky as a fire truck works among piles of tyres in an uncontrolled dump near the town of Sesena, after a fire brokeout early on May 13, 2016.
A huge waste ground near Madrid where millions of tyres have been dumped was on fire today, releasing a thick black cloud of toxic fumes that officials worry could harm residents nearby. / AFP PHOTO / PEDRO ARMESTRE

Clouds of dark smoke cover the sky as a fire truck works among piles of tyres in an uncontrolled dump near the town of Sesena, after a fire brokeout early on May 13, 2016.
A huge waste ground near Madrid where millions of tyres have been dumped was on fire today, releasing a thick black cloud of toxic fumes that officials worry could harm residents nearby. / AFP PHOTO / PEDRO ARMESTRE

AFP/Pedro Armestre

Une dizaine de jours pourraient être nécessaires pour venir à bout de l'incendie dans une gigantesque décharge de pneus au sud de Madrid, qui s'est déclenché dans la nuit de jeudi à vendredi, ont estimé lundi les autorités régionales. Le gouvernement de Castille-La Manche (centre), où se trouve une partie de cette décharge à ciel ouvert, «calcule que quand l'incendie sera complètement éteint, en une semaine ou dix jours, il restera 30 000 tonnes de pneus aptes à être traités et réutilisés».

Le feu s'est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi dans cette décharge sauvage, sans doute la plus importante d'Espagne selon la presse. Elle s'étend sur une dizaine d'hectares, l'équivalent de 14 terrains de foot, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Madrid et existe depuis les années 1990. Les autorités avaient évacué vendredi près de 10 000 personnes dont les logements sont situés près de cette zone, à cheval entre deux communes, Seseña et Valdemoro, et deux régions: celles de Madrid et Castille-La Manche. Elles ont pu rentrer chez elles samedi. Le responsable de l'Environnement de la région de Castille-La Manche s'est voulu rassurant, lundi, lors d'une conférence de presse avec son homologue de la région de Madrid. «L'incendie est maîtrisé et nous nous concentrons sur la qualité de l'air», a assuré Francisco Martinez Arroyo.

Il a rappelé que l'incendie était vraisemblablement d'origine criminelle. La Commission européenne avait demandé au gouvernement espagnol des explications sur ses décharges sauvages la semaine dernière. L'organisation de défense de l'environnement Écologistes en Action s'inquiète elle des substances polluantes émises par les incendies de pneus. Parmi ces polluants figurent les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), considérés comme dangereux et même dans certains cas cancérigènes.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion