Manifestations au Luxembourg – «Il faut laisser la police faire son travail»
Publié

Manifestations au Luxembourg«Il faut laisser la police faire son travail»

LUXEMBOURG - Les députés de la commission Sécurité intérieure sont revenus, jeudi, sur les violences lors des manifestations du week-end dernier. Avec des analyses différentes.

Manifestation contre les mesures sanitaires
15/01/2021
Luxembourg

photo : Vincent Lescaut

Manifestation contre les mesures sanitaires
15/01/2021
Luxembourg

photo : Vincent Lescaut

Vincent Lescaut
1 / 8
Environ 350 manifestants ont défilé à Luxembourg-Ville, samedi après-midi, contre les mesures sanitaires.

Environ 350 manifestants ont défilé à Luxembourg-Ville, samedi après-midi, contre les mesures sanitaires.

Vincent Lescaut
Au total, une trentaine de personnes ont été interpellées, dont 14 au niveau administratif.

Au total, une trentaine de personnes ont été interpellées, dont 14 au niveau administratif.

Vincent Lescaut
Vincent Lescaut

Les images des manifestations du week-end dernier continuent de faire réagir. Les députés membres de la commission Sécurité intérieure ont échangé sur le sujet ce jeudi, à la demande de la sensibilité politique déi Lénk. Ont notamment été évoquées les images de policiers s’en prenant à des manifestants.

«Il y a eu de la brutalité, mais en réalité très peu. Ce sont les mêmes images, sous différents angles qui circulent sur les réseaux sociaux», explique Stéphanie Empain (Déi Gréng), présidente de la commission. La députée alerte sur le fait que les vidéos «ne montrent pas toute la réalité: parfois, les agents semblent interpeller des manifestants sans raison apparente, mais ceux-ci ont provoqué des troubles. Du fait du contexte, par exemple avec la présence de familles, l’interpellation ne peut pas avoir lieu tout de suite. C’est donc cinq ou dix minutes plus tard qu’ils sont arrêtés, ce que ne montrent pas les vidéos».

Les élus doivent-ils interférer dans le travail policier?

L’écologiste rappelle aussi que les policiers sont «confrontés à des menaces, des crachats, des tentatives de sortie du cordon, etc.». Stéphanie Empain estime que les politiciens «doivent laisser la police faire son travail». Selon elle, «les policiers ont les formations et les informations, c'est à eux de gérer l’aspect opérationnel. Pas aux élus, qui doivent fixer un cadre législatif sans besoin de réagir à chaque rassemblement».

Ces arguments font bondir Nathalie Oberweis (déi Lénk), membre de la commission: «Nous ne sommes pas là uniquement pour fixer un cadre! Alors nous devrions tout laisser faire, ne plus regarder la société?!». La députée de gauche estime que la réunion a «permis d’obtenir certaines explications, mais pas sur toutes les thématiques». Selon elle, les vidéos montrent «quand même des comportements qui ne semblent pas nécessaires». «Je reste sur ma faim», a-t-elle conclu.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion