Selon les syndicats – «Il faut mettre Mittal sous tutelle»
Publié

Selon les syndicats«Il faut mettre Mittal sous tutelle»

Les syndicats du site sidérurgique de Florange se préparaient mardi à une rencontre tendue avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, prévue le lendemain à Matignon.

Les représentants des métallos ont préparé cette rencontre lors d'une réunion de l'intersyndicale mardi matin à Florange, a expliqué Walter Broccoli, délégué FO. «Chacun posera ses questions» mais à Matignon il y aura «un message commun: sauver notre industrie», a-t-il ajouté. Les syndicats souhaitent surtout en savoir plus sur les détails de l'accord annoncé vendredi soir par M. Ayrault avec ArcelorMittal, qui a consenti des investissements et de ne pas recourir à un plan social.

«On veut surtout regarder le texte (de l'accord), le décortiquer», notamment sur les questions d'investissements, de plans de départs ou sur le projet expérimental Ulcos de captage et stockage de CO2, a souligné M. Broccoli.

«Que met Mittal dans les investissements?»

«Ce sera une des questions-clé que l'on posera à Ayrault: que met-on, que met Mittal, dans les investissements?», a observé de son côté Édouard Martin (CFDT), dans une interview mardi au quotidien régional Le Républicain lorrain. «Il faut mettre Mittal sous tutelle pour qu'il respecte ses engagements. Nous exigeons aussi une commission de suivi des investissements», a résumé mardi le leader CFDT, l'un des fers de lance du combat des salariés de Florange. M. Ayrault et son ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg - qui a dit avoir proposé sa démission au cours du week-end - doivent évoquer le dossier Florange mardi lors d'une réunion des députés socialistes.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion