Selon l'ULC – «Il faut revoir les classes d'impôts»

Publié

Selon l'ULC«Il faut revoir les classes d'impôts»

LUXEMBOURG - L'Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC) estime qu'il faut passer par la fiscalité pour contrer la baisse du pouvoir d'achat.

L'Union luxembourgeoise des consommateurs a plaidé, ce jeudi matin, pour une révision des classes d'impôts.

L'Union luxembourgeoise des consommateurs a plaidé, ce jeudi matin, pour une révision des classes d'impôts.

L'essentiel/Nicolas Chauty

Dans un premier bilan de l'année 2015, présenté jeudi matin, l'Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC) a rappelé «la baisse constante» du pouvoir d'achat des ménages au Grand-Duché. Constatée depuis plusieurs années, et même si l'inflation est «minime» aujourd'hui, elle a un effet «sur la consommation intérieure et sur les ménages, notamment les plus en difficulté», estime Nico Hoffmann, président de l'ULC.

«L'ULC demande à contrecarrer la situation, il faut revoir les classes d'impôts, soulager notamment les tranches 1 et 1A, et revoir les conditions de progression d'une tranche à l'autre», recommandent encore les cadres de l'ASBL, qui rappellent que «la réforme fiscale prévue pour 2017 est l'occasion d'intervenir».

Litiges en hausse

Par ailleurs, selon les chiffres arrêtés au 15 novembre, l'ULC a déjà ouvert 4 370 dossiers de litiges en 2015, soit près de 250 de plus qu'en 2014 sur la même période. Dont plus de la moitié sont liés au logement, c'est à dire des problèmes de loyers ou avec un bailleur (36%), ou des problèmes avec un professionnel de la construction ou de l'artisanat (20%).

Le service juridique et contentieux de l'ULC a, lui, reçu 5 128 consultations depuis le début d'année. «Et pas uniquement des ménages démunis», prévient l'ULC.

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Ton opinion