Projet de loi – Il faut stocker jusqu’à trois mois de pétrole raffiné
Publié

Projet de loiIl faut stocker jusqu’à trois mois de pétrole raffiné

LUXEMBOURG - Le projet de loi sur le stockage des produits pétroliers est à l’étude. Objectif: tenir 90 jours d’approvisionnement.

Le grand site de stockage de produits pétroliers de Bertrange, d’une capacité de 96 000 m3, sera exploitable jusqu’en 2018.

Le grand site de stockage de produits pétroliers de Bertrange, d’une capacité de 96 000 m3, sera exploitable jusqu’en 2018.

À l’heure actuelle, le Grand-Duché dispose d’une capacité de stockage de produits pétroliers de 196 000 m3. Mais à l’horizon 2020, avec la fin des autorisations de certains sites, elle tombera à 70 000 m3.

Trois nouveaux sites de stockage ont été identifiés: Leudelange, Käerjeng et Mertert. Avec une préférence pour le port fluvial de Mertert dans la mesure où le ministère envisage un recours accru aux barges pour l’approvisionnement plutôt que les routes et autoroutes. Mais combien faudra-t-il de capacité? «À court terme, la fermeture de gros sites comme Bertrange d’ici 2018 (NDLR: 96 000 m3) augmenterait le risque de rupture de stockage opérationnel. Reproduire les capacités de stockage de Bertrange serait déjà suffisant. Surtout dans l’optique de réduction des émissions de CO2 au niveau européen», affirme le secrétaire général du Groupement pétrolier de Luxembourg (GPL), René Winkin.

«Plus on bloque de capacité sur le territoire pour le stockage stratégique, moins il reste de place pour le stockage opérationnel, qui correspond aux besoins de consommation entre deux livraisons», explique-t-il. La semaine dernière, les parlementaires ont examiné les détails juridiques de la loi. «On espère un vote avant cet été», commente le président de la commission économie, Franz Fayot (LSAP). Du côté des bourgmestres concernés, Michel Wolter (Kaërjeng, CSV) assure n’avoir eu aucune nouvelle «depuis un an et demi».

Patrick Théry

Ton opinion