Il incitait les Français à investir dans LuxAlpha pour le compte de Madoff

Publié

Il incitait les Français à investir dans LuxAlpha pour le compte de Madoff

Patrick Littaye, co-fondateur d'un fonds soupçonné d'avoir fait des placements douteux, a été mis en examen à Paris par le juge d'instruction Renaud Van Ruymbeke, chargé de l'enquête sur la fraude imputée à Bernard Madoff.

Patrick Littaye (à gauche) et Thierry de la Villehuchet (à droite) sont tombés dans le piège Madoff. (Photo Huffington Post)

Patrick Littaye (à gauche) et Thierry de la Villehuchet (à droite) sont tombés dans le piège Madoff. (Photo Huffington Post)

M. Littaye a été mis en examen fin octobre par le juge Van Ruymbeke pour «complicité d'abus de confiance», selon une source judiciaire, confirmant une information de Mediapart.

Sa société, Access International Advisors, est soupçonnée d'avoir fait des placements douteux par l'intermédiaire du fonds luxembourgeois Luxalpha, filiale de l'Union des banques suisses (UBS), auprès du fonds Madoff. La société, co-fondée par Thierry de la Villehuchet, qui s'était suicidé fin 2008, gérait environ 2 milliards d'euros d'actifs pour le compte de clients européens, dont 1,5 milliard étaient investis auprès de Bernard Madoff, le courtier américain condamné fin juin à 150 ans de prison pour fraude massive.

Elle a investi 540 000 euros dans LuxAlpha

Le parquet de Paris avait ouvert le 29 mai une information judiciaire contre X pour «abus de confiance aggravé», «escroquerie aggravée», «recel en bande organisée» et «blanchiment en bande organisée», confiée au juge Van Ruymbeke. L'enquête faisait suite au dépôt d'une plainte en janvier par une Parisienne de 66 ans qui avait investi 540 000 euros dans le fonds Luxalpha. Trois autres plaintes liées à la fraude Madoff ont été déposées à Paris depuis le début de l'année et ont entraîné l'ouverture d'enquêtes préliminaires.

L'AMF (Autorité des marchés financiers) avait révélé en décembre qu'une centaine de fonds français pourraient être affectés par l'escroquerie, à hauteur de 500 millions d'euros. Au total, entre 3 000 et 5 000 personnes en France pourraient avoir perdu leurs économies à cause de la fraude pyramidale commise par Madoff, selon des estimations de l'AMF confiées à plusieurs avocats.

lessentiel.lu avec AFP

Madoff suicide d'un financier [news] f2 231208par 720par576

Ton opinion