Avant de célébrer Halloween – Il ne faisait pas bon être «sorcière» au Luxembourg

Publié

Avant de célébrer HalloweenIl ne faisait pas bon être «sorcière» au Luxembourg

LUXEMBOURG - La revue «The Economic Journal» a relevé les «sorcières» condamnées à mort en Europe durant plus de 500 ans. Le territoire du Luxembourg n'est pas en reste.

En cette période d'Halloween, les sorcières seront mieux considérées au Luxembourg que durant la fin du Moyen Âge.

En cette période d'Halloween, les sorcières seront mieux considérées au Luxembourg que durant la fin du Moyen Âge.

C'est The Economic Journal, une revue scientifique britannique réputée et éditée depuis 1891, qui le souligne: il ne faisait pas bon être désigné comme une sorcière entre le XIVe et le XIXe siècle au Luxembourg, ou du moins sur un territoire reprenant le Grand-Duché d'aujourd'hui. En cette période d'Halloween, c'est le moment de se rappeler que celles qui étaient considérées comme des sorcières ont été fortement malmenées en Europe, il y a plusieurs siècles.

Sur une population «luxembourgeoise» estimée à 117 000 personnes entre 1300 et 1850, selon l'article de 40 pages écrit par Peter T. Leeson et Jacob W. Russ dans The Economic Journal, publié en août 2018 et intitulé en anglais «Witch Trials», «les procès en sorcellerie» ont concerné 219 personnes et 99 «sorcières» ont même été condamnées à mort. À l'échelle du million de personnes en Europe, on arrive, pour le Luxembourg, à un total de 1 872 personnes jugées et 846 «sorcières» tuées.

Soyez gentils avec les sorcières pour Halloween

Au niveau des condamnations à mort, toujours selon «The Economic Journal», proportionnellement, seule la Suisse a été beaucoup plus loin que le Luxembourg en Europe avec 5 691 «sorcières» tuées sur un million de personnes. Le Grand-Duché se classant même largement devant la Finlande (575 décès/million), l'Allemagne (574) et la Norvège (560).

Au Moyen Âge tardif, entre le XIVe et le XVe siècle, de très nombreuses personnes ont été persécutées lors de «chasses aux sorcières» où l'on croyait que des femmes se réunissaient pour détruire la chrétienté après avoir pactisé avec le diable. Souvenez-vous en quand vous croiserez des petites sorcières dans les rues lors d'Halloween.

(fl/L'essentiel)

Ton opinion