Dr Sex: «Il préfère les câlins aux rapports sexuels!»

Publié

Dr Sex«Il préfère les câlins aux rapports sexuels!»

Maja et son compagnon ne sont pas sur la même longueur d’onde sexuellement, ce qui la frustre. Aborder le sujet avec son petit ami lui paraît impossible, vu que ce dernier semble avoir honte.

par
Bruno Wermuth
Le compagnon de Maja a une libido moins importante qu'elle. Un sujet qui semble être tabou pour lui.

Le compagnon de Maja a une libido moins importante qu'elle. Un sujet qui semble être tabou pour lui.

Unsplash/Claudia Love

Question de Maja (47 ans) à Dr Sex

Réponse de Dr Sex

Chère Maja

De nombreuses choses se mettent en place au début d’une relation, sans que les personnes concernées en aient forcément conscience, y compris au niveau des rapports sexuels. C’est en l’occurrence le cas en ce qui concerne la fréquence des rapports sexuels et le besoin moindre finit généralement par s’imposer, comme tu le mentionnes d’ailleurs dans ta question. Cela a peut-être un côté un peu tragique, mais c’est dans la nature des choses, d’autant plus que le désir ne se commande pas.

L’attitude de ton compagnon est peut-être un peu étrange, mais n’a rien d’inquiétant. Le désir, dont il n’existe qu’un seul spectre, régulé de façon dynamique, fluctue. Il n’est pas rare que ce qui est valable aujourd’hui est différent le lendemain.

Bien entendu, il existe également des personnes chez qui l’absence de libido est une constante tout au long de la vie. C’est notamment le cas des personnes asexuelles. Dans tous les autres cas, en revanche, ce sont généralement des facteurs extérieurs ou intérieurs qui empêchent tout changement.

Il s'agit par exemple de charges émotionnelles élevées et de stress, de maladies psychiques et physiques, de dépendances ou d'isolement social. Le processus naturel de vieillissement ou la routine dans une relation peuvent également influencer le désir. Et de toute évidence, la consommation d'images et de films pornographiques entraîne, à la longue, une certaine indifférence et, de surcroît, une perte de libido.

Le fait que ton compagnon éprouve des difficultés à parler de sexualité et de sujets intimes suggère un sentiment de honte qui pourrait, à son tour, avoir son origine dans l’enfance et dans l’adolescence.

Mais vous donner des conseils concrets sur base de mon hypothétique diagnostic manquerait profondément de sérieux. De toute évidence, il me semble judicieux d’aborder ce sujet à deux ou en solo (en ce qui concerne ton partenaire) dans le cadre d’une thérapie de couple ou individuelle. Bon courage!

À choisir, vous optez plutôt pour des câlins ou pour un rapport sexuel?

Dr Sex

Ton opinion

2 commentaires