Art – Il réalise des portraits génétiques
Publié

ArtIl réalise des portraits génétiques

Un artiste canadien a réalisé des clichés inédits en mixant les visages de membres d'une même famille. Son travail est exposé dans une galerie à Montréal jusqu'au 28 octobre.

On reste quelque peu pantois lorsque l'on regarde pour la première fois les clichés de la série «Portraits génétiques», réalisés par le photographe Ulric Collette. Qui sont ces gens? Est-ce une même personne, immortalisée à deux moments différents? En fait, c'est assez simple. Ulric Collette prend en photo les personnes d'une même famille, puis les assemble afin d'obtenir ces portraits surréalistes. Les deux moitiés sont parfois très différentes, alors que dans d'autres cas on remarque à peine la subtilité.

«J'ai produit le premier portrait en assemblant une photo de moi avec un cliché de mon fils Nathan, nous explique le photographe canadien. J'ai téléchargé la photo sur flickr, et j'ai eu plus de 30 000 vues en une nuit seulement. C'est a ce moment que j'ai décidé de produire d'autre portraits semblables avec des membre de ma famille, puis des amis et finalement de parfais inconnus».

Un autre projet en cours

La série «Portraits génétiques» est exposée au Théâtre Centaur à Montréal depuis le 2 octobre, et le restera jusqu'au 28. «Lors du vernissage, le projet a semblé susciter beaucoup d'intérêt, se réjouit Collette. Voir les photographies en vrai plutôt que sur le web est une tout autre expérience. J'aime beaucoup voir la réaction des personnes photographiées: la plupart du temps, nous nous comparons avec les membres de nos familles par nos différences, alors les gens sont souvent surpris parce que le projet démontre surtout les ressemblances».

Le photographe travaille parallèlement sur un autre projet, «Façade», qui vise à démontrer le masque que nous affichons souvent en public pour cacher ce que nous ressentons vraiment. «La plupart de ces projets interrogent sur l'identité, et je dois avouer que c'est de loin mon thème préféré!»

(L'essentiel Online/Marine Guillain)

Ton opinion