Il reste 60 jours pour sauver Opel

Publié

Il reste 60 jours pour sauver Opel

La chancelière Angela Merkel a assuré mardi qu'elle veut utiliser le délai accordé à General Motors pour négocier une structure européenne viable pour la filiale Opel.

Le président américain, Barack Obama, a octroyé lundi un délai supplémentaire de 60 jours à GM pour présenter un plan viable de restructuration. (afp)

Le président américain, Barack Obama, a octroyé lundi un délai supplémentaire de 60 jours à GM pour présenter un plan viable de restructuration. (afp)

Ces 60 jours seront déterminants pour Opel. En effet, l'octroi d'aides publiques en Allemagne en dépend. Le gouvernement allemand veut s'assurer que son aide éventuelle ne partira pas renflouer GM, mais restera bien en Europe pour sauver Opel.

"Nous allons utiliser ces 60 jours (...) pour créer un Opel-Europe qui a tout le soutien de la politique en Allemagne", a déclaré la chancelière allemande devant 3 000 salariés.

26 000 emplois en Allemagne

L'État fédéral, les États régionaux concernés par les sites de production, des banquiers et Opel vont constituer une "équipe de négociation" pour "défendre les intérêts allemands" auprès de General Motors, maison-mère d'Opel et des autorités américaines, a précisé Mme Merkel.

Le président américain Barack Obama a octroyé lundi un délai supplémentaire de 60 jours à GM pour présenter un plan viable de restructuration. Opel a demandé 3,3 milliards d'euros d'aides publiques en Europe, essentiellement en Allemagne où il emploie près de 26 000 personnes. Il compte des usines en Espagne, en Belgique ou en Grande-Bretagne sous la marque Vauxhall.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion