France/Ukraine - Il roule plus de 3 000 km pour sauver la famille de son ami ukrainien
Publié

France/UkraineIl roule plus de 3 000 km pour sauver la famille de son ami ukrainien

Un Français a traversé six pays en quatre jours pour ramener chez lui la femme et l’enfant de celui qu’il considère presque comme son fils adoptif.

par
L'essentiel

Quand il a appris ce qui était en train de se passer en Ukraine, André n’a pas hésité. Samedi, au troisième jour de la guerre, ce Français domicilié dans la Loire a pris sa voiture et s’est lancé dans un périple de plus de 1500 kilomètres, direction la frontière entre l’Ukraine et la Roumanie. Son objectif était clair: récupérer la femme et l’enfant de Vadim, un Ukrainien qu’il considère presque comme son fils adoptif. «C’est pas de l’héroïsme, c’est du sentiment, c’est le cœur qui parle», a-t-il confié à France Bleu en rentrant de son voyage, mardi.

Vadim et André, c’est une longue histoire d’amour. Dès l’âge de 9 ans, le jeune Ukrainien venait passer tous les étés chez le Français et sa femme Sylvie. Leur relation est devenue si forte qu’André a été le témoin de mariage de Vadim et le parrain de Micha, son petit garçon de 2 ans et demi. Étant appelé à se battre, l’Ukrainien a dû rester au pays, laissant Anna et Micha partir pour la France. Après avoir avalé plus de 1500 kilomètres dans un sens, André a fait demi-tour avec deux femmes et deux enfants dans sa voiture: il a également embarqué Sasha, une amie de Vadim, et sa fille.

«Elles laissent leurs hommes, elles laissent leur pays, on ne sait pas pour combien de temps. Et Vadim, 31 ans, l’horizon qu’il a, c’est d’aller affronter les chars russes à mains nues», déplore André, les traits tirés après avoir traversé six pays en quatre jours. Anna et Sasha, qui ne parlent pas un mot de français, savent qu’elles sont désormais hors de danger. Mais l’angoisse leur tiraille le ventre: «Mes parents et mes proches sont toujours en Ukraine. Mon mari peut mourir là-bas. Je ne peux pas être totalement calme», confie Anna.

Ton opinion

12 commentaires