A Differdange – Il s'est lancé le défi de devenir masseur

Publié

À DifferdangeIl s'est lancé le défi de devenir masseur

DIFFERDANGE - Ancien militaire puis professionnel de la restauration, Sullivan Macieux vient d'ouvrir son cabinet de massothérapie, pour valoriser une pratique millénaire.

L'onde alpha 
massothérapie
Sullivan Macieux
Differdange

photo : Vincent Lescaut

L'onde alpha
massothérapie
Sullivan Macieux
Differdange

photo : Vincent Lescaut

Vincent Lescaut

Quand on le voit assis dans son cabinet flambant neuf, au cœur de Differdange, tenue sportswear, casquette vissée sur la tête, on n'imagine pas que Sullivan Macieux, 47 ans, a déjà eu plusieurs vies. Ce Français, originaire du nord de la France, a d'abord goûté à un quotidien militaire. Un début de carrière qui, d'ailleurs, l'emmènera au régiment de Thionville, en Moselle, qu'il quittera en 2005, pour s'installer de l'autre côté de la frontière, au Luxembourg. Là, et pendant quinze ans, il gravira les échelons dans le milieu de la restauration, d'abord serveur, puis manager, dans des établissements de la capitale et d'Esch-sur-Alzette.

Rien à voir donc avec la vie qu'il embrasse aujourd'hui. Un virage à 360 degrés même, Sullivan est devenu massothérapeute. «En 2016, explique-t-il. Dès 2012, j'ai commencé à me renseigner et me former en massage entre Bruxelles et Paris». Mais pourquoi donc? «Plus jeune déjà, je massais des proches et ils me disaient que ça donnait des résultats». Alors il a décidé d'aller plus loin. «De fil en aiguille je suis rentré dans l'idée de comprendre les différentes techniques, l'anatomie aussi. Quel massage adapté pour quelle zone, pour quel mal».

«Depuis des millénaires»

Et voilà trois ans désormais qu'il s'est lancé en tant que praticien indépendant. Après un an d'exercice au sein du centre aquatique d'Oberkorn, il a ouvert son propre établissement, «L'Onde Alpha», en novembre 2021, dans le centre-ville de Differdange. Il y propose du massage, de la manipulation articulaire, du drainage, de la thermothérapie. «À travers le massage on peut limiter les problèmes de posture, les tensions qui peuvent avoir un effet boule de neige sur le reste de notre santé. On peut récupérer de la souplesse, de l'amplitude dans ses mouvements...» Sa clientèle? «Des sportifs, des seniors, des employés sédentaires, de 18 à 70 ans».

La pratique n'est pas encore reconnue par la CNS, mais les vertus médicales seraient réelles. «Notre société a encore tendance à prendre le massage à la légère, alors que depuis des millénaires ça apporte beaucoup, sur le plan physique et psychologique», note Sullivan Macieux. D'ailleurs chez lui, on peut aussi venir bénéficier d'un simple massage relaxant: «Le meilleur cadeau que je puisse avoir, c'est un merci et un sourire», conclut l'homme, fier de sa «nouvelle vie».

(Nicolas Chauty/L'essentiel)



Contenu sponsorisé

Microcrédit et accompagnement pour créateurs d’entreprises n’ayant pas accès au crédit bancaire

Microlux propose des microcrédits d'un montant maximum de 25 000 euros et du coaching, pour accompagner les porteurs de projets dans leur processus de création et de développement de votre entreprise, au Luxembourg et à Arlon. Depuis cinq ans, microlux a octroyé plus de 180 microcrédits permettant la création de plus de 230 emplois.

Nouveauté à partir de janvier 2022, les créateurs d’entreprise ont la possibilité d'obtenir, en complément d'un microcrédit habituel, un prêt d'honneur à taux zéro, sans garantie et avec un différé de remboursement pouvant aller jusqu’à 24 mois.

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Ton opinion