Mariages en France – «Il se croient tout permis dans les cortèges»
Publié

Mariages en France«Il se croient tout permis dans les cortèges»

Plusieurs grosses berlines et une Ferrari ont bloqué la circulation pendant de longues minutes, vendredi, à Lyon. Face à ces incidents de plus en plus réguliers, la police se dit démunie.

Une Ferrari, une quinzaine de berlines aux plaques étrangères, des motos et des scooters sans immatriculation conduits par des individus sans casque: voilà la composition du cortège de mariage qui a semé la pagaille, vendredi, sur la rocade Est de Lyon. Toute cette fine équipe était partie de Meyzieu (est de Lyon) à 14h50 et pris la direction d’une commune située 10 kilomètres plus loin, où le mariage devait être célébré.

Le cortège, qui monopolisait toutes les voies de circulation, s’est soudainement arrêté à mi-chemin. Les invités et les mariés sont descendus de leur véhicule et ont commencé à marcher sur la rocade, semant le chaos dans la circulation pendant de longues minutes. Intervenues, les forces de l’ordre ont contrôlé les mariés et relevé toutes les immatriculations, explique «Le Progrès». De tels incidents se multiplient ces derniers temps en France, et les syndicats de police dénoncent le manque de moyens pour faire face à ce genre de problèmes.

«Quand la loi de la rue supplée la loi de la République. Ces mariages communautaires, les honnêtes gens ne les supportent plus. Dans nos centres-villes, nos autoroutes: ils se croient tout permis! Il faut aller plus loin que des amendes», a tempêté sur Twitter, Matthieu Valet, porte-parole du syndicat indépendant des commissaires de police (SICP). Le syndicaliste explique au «Figaro» que «ce genre de choses arrive chaque week-end partout en France. À Roubaix, Lyon, Marseille, en banlieue parisienne. Des conducteurs prennent des sens interdits et les règles du Code de la route sont méprisées».

Le 25 septembre dernier, dans le Val d’Oise (région parisienne), des violences avaient éclaté entre les participants d’un mariage et les forces de l’ordre. Le cortège avait commencé par semer la pagaille sur l’autoroute en s’arrêtant à deux reprises, rapportait CNews. Puis, la situation avait viré à la bagarre générale en ville de Méry-sur-Oise, où la police était intervenue pour canaliser les individus. Les esprits avaient fini par se calmer vers 18h, sans qu’aucune interpellation n’ait été effectuée. Quatre voitures de police avaient néanmoins été endommagées, et quatre agents légèrement blessés.

Au cours des derniers mois, certaines communes françaises ont été contraintes de prendre des mesures pour lutter contrer les débordements en marge des mariages. Elles suivent l’exemple de Nice, où depuis 2012, les futurs mariés doivent signer une charte dans laquelle ils s’engagent à respecter un certain nombre de consignes: interdiction de déployer un drapeau quel qu’il soit, de crier ou encore de courir dans la cour d’honneur de la mairie. À Béziers, il est interdit de jouer d’un instrument, de danser avant ou pendant la cérémonie ou encore d’arborer un drapeau étranger.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion