Wikipedia: Il se fait passer pour l’inventeur du grille-pain pendant dix ans

Publié

WikipediaIl se fait passer pour l’inventeur du grille-pain pendant dix ans

Pendant plus d’une décennie, lorsqu’on cherchait sur le web le nom de l’inventeur du grille-pain, l’article de Wikipedia consacré à Alan MacMasters apparaissait en premier. Et pourtant…

Pixabay

«Alan MacMasters (né en 1865) était un scientifique écossais, à l’origine de la création du premier grille-pain électrique». Jusqu’à récemment, si vous cherchiez sur Internet qui avait inventé le grille-pain, vous tombiez sur la page d’Alan MacMasters qui lui était dédiée sur Wikipedia. L’homme ne possédait pas d’article dans la version francophone de l’encyclopédie en ligne, mais son nom apparaît aujourd’hui encore dans des recherches Google en français.

Et pourtant, l’inventeur écossais du XIXe siècle n’existe pas. Le vrai Alan MacMasters (30 ans) est un ingénieur en aérospatiale de Londres, à l’origine d’un canular vieux d’une dizaine d’années qui a trompé auteurs de livres, journaux, écoles et même le gouvernement écossais. 

La page Wikipedia consacrée à Alan MacMasters, aujourd’hui archivée.

La page Wikipedia consacrée à Alan MacMasters, aujourd’hui archivée.

Capture d’écran/Wikipedia

De Maddy Kennedy à Alan MacMasters

L’histoire a été relatée dans un article du 19 novembre 2022 publié par la BBC. Elle commence le 6 février 2012. Alan MacMasters, alors étudiant, assistait à un cours universitaire lorsque la classe a été mise en garde par un professeur contre l’utilisation de Wikipedia comme source d’information. Pour illustrer son propos, le professeur a déclaré qu’un de ses amis – un certain Maddy Kennedy – s’était présenté sur le site comme «l’inventeur du grille-pain».

Alan et un de ses camarades, Alex, ont trouvé l’histoire «amusante» et ont décidé de corriger l’article. Désormais, ce ne sera donc plus Maddy Kennedy, mais Alan MacMasters qui aurait inventé le grille-pain en 1893 à Édimbourg.

Héros national

La blague aurait pu s’arrêter là, mais le canular n’a pas été repéré. L’une des caractéristiques de Wikipedia est en effet que tout le monde peut modifier un article, et malgré des modérateurs et des bots, des changements ne sont pas toujours détectés.

Certains médias ont commencé à reprendre cette information. Alex décide alors de créer une page entièrement dédiée à Alan MacMasters, truffée de références censées fournir des preuves de son existence et de son histoire, et qu’il illustre avec une photo de lui-même, modifiée par un logiciel pour lui donner l’aspect d’un homme du XIXe siècle. 

Pendant des années, l’existence de l’inventeur écossais ne sera pas remise en question. Des douzaines de livres le citent. Il devient même une sorte de héros populaire dans son pays d’origine présumé: une école primaire écossaise organise une journée d’activités en sa mémoire, le chef Scott Smith d’Édimbourg crée un dessert en son honneur. En 2018, lorsque la Banque d’Angleterre réalise uns sondage demandant qui devrait figurer sur le prochain billet de 50 livres, le nom de Alan MacMasters figure parmi les personnes désignées.

Supercherie enfin découverte

La supercherie a été découverte en juillet dernier par Adam, 15 ans, qui étudie la photographie et les TIC dans une école du Kent. «Je lis souvent Wikipedia quand je m’ennuie en classe», a ainsi expliqué Adam à la BBC. Lorsque l’un de ses professeurs a mentionné l’entrée de l’encyclopédie en ligne consacrée à Alan MacMasters, Adam s’est rendu sur la page. Il a alors été surpris par la photographie qui illustrait l’article, celle-ci lui semblant «retouchée». Il a fait part de ses doutes sur un forum, lesquels ont été rapidement repérés par des modérateurs. Après vérifications, l’article a été rapidement supprimé – une version archivée reste toutefois disponible.

Les cas de modifications des pages Wikipedia à des fins de canular sont certes rares mais pas inoffensives. Si la Wikimedia Foundation, qui gère Wikipedia, a déclaré à la BBC qu’elle prend les canulars et la désinformation «très au sérieux», n’en demeure que, comme l’a déclaré l’ingénieur Alan MacMasters au journaliste: «Vous ne devriez pas simplement croire tout ce que vous lisez sur Internet».

(vja)

Ton opinion

0 commentaires