Le défi fou d'un youtubeur britannique: Il traverse le Luxembourg... sur un petit vélo d'enfant

Publié

Le défi fou d'un youtubeur britanniqueIl traverse le Luxembourg... sur un petit vélo d'enfant

LUXEMBOURG – Un youtubeur britannique s'est lancé le défi de traverser tout un pays sur un deux-roues de petite fille et a choisi notre pays.

par
Marion Chevrier

Max Fosh, 27 ans, est un youtubeur à succès en Grande-Bretagne. Il compte 1,52 million d'abonnés sur sa chaîne grâce à des défis complètement fous. Le dernier en date a été de traverser tout un pays sur un vélo de Barbie, pour deux raisons: «Parce que personne ne l'avait jamais fait auparavant et parce que mon pote Zach m'a dit que j'en étais incapable».

En tapant sur Google «Quel est le plus petit pays que je puisse traverser sur un vélo de Barbie?», le jeune homme est tombé sur le Luxembourg et a décidé de rallier Martelange à Bollendorf, soit près de 50 km d'ouest en est à travers le Grand-Duché, de la frontière belge à la frontière allemande. Rendez-vous a été donné à la mi-décembre: après une visite dans un magasin de jouets pour acheter sa monture et son casque licorne, Max a attaqué son périple.

S'il savait qu'il ne mettrait pas 2h30 comme un cycliste lambda pour parcourir la distance, il ne s'attendait sans doute pas à ce que ça soit si long. Il a en effet ignoré la topographie de notre pays qui propose un peu de dénivelé, compliqué à passer sur un vélo de ce type. Après les premiers kilomètres avalés et une première pause dans une station-service, il s'est rendu à l'évidence: «J'ai fait 3,5 km en une heure, il me faudra donc 14 heures pour relever le défi».

«J'ai le c** en feu»

Le tout en composant avec une météo peu clémente puisque le Britannique a choisi un des jours les plus froids: MeteoLux annonçait jusqu'à -10°C! À la fin de la journée, quand la nuit a commencé à tomber, son moral a dégringolé et son physique a décliné, «j'ai le c** en feu», a-t-il confié, à seulement mi-parcours. Et peu après le 34e kilomètre, il a mis pied à terre: «Mon corps en avait assez».

Après quelques heures de sommeil, il est remonté en selle et a croisé au petit matin tous les travailleurs qui partaient au boulot. Arrivé à Bollendorf peu avant 10h, il a désespérément cherché la frontière et... «I did it!»: le premier à qui il a confié son exploit a été évidemment... son pote Zach!

Ton opinion

20 commentaires