Drame en Suisse: Il tue son père sur un bateau puis se jette depuis un pont sur l’autoroute

Publié

Drame en SuisseIl tue son père sur un bateau puis se jette depuis un pont sur l’autoroute

Deux Autrichiens ont perdu la vie, mercredi soir, dans des circonstances dramatiques au lac de Constance, en Suisse. La police avance dans son enquête.

La police suspecte un meurtre, qui se serait déroulé sur le lac de Constance.

La police suspecte un meurtre, qui se serait déroulé sur le lac de Constance.

Ammar Jusufi

Tout s’est passé très vite, mercredi après midi, au bord du lac de Constance, en Suisse, à la frontière autrichienne. À 15h20, la police recevait un appel pour l’avertir qu’un bateau venait de s’encastrer dans un mur dans le port de Rheinhof, à Altenrhein. À son bord: un homme de 77 ans, grièvement blessé et finalement décédé juste avant l’arrivée du personnel médical.

La victime a été découverte par un pêcheur: «Le moteur du bateau tournait encore, je l’ai arrêté. J’ai d’abord cru qu’il n’y avait personne, mais en me penchant j’ai aperçu le corps dans la cabine. Il y avait du sang partout, on aurait dit qu’il y avait eu un combat.» Constat confirmé par les enquêteurs, qui évoquent une mort provoquée «de manière violente». Les signalements faisaient aussi état d’un autre homme en fuite.

Père et fils

Quinze minutes après, la police recevait un nouvel appel. Cette fois, des témoins indiquaient avoir vu un homme, âgé de 37 ans, sauter depuis un pont sur l’autoroute A1, tout près du port où venait d’être retrouvé l’homme mort. Là aussi, à l’arrivée des secours sur l’autoroute, seul le décès de ce deuxième homme a pu être constaté.

«Les deux cas sont liés. Les investigations menées jusqu’à présent indiquent que l’homme décédé sur l’autoroute s’était probablement enfui du bateau à Altenrhein et s’est suicidé en sautant sur l’autoroute», indique la police suisse, dans un communiqué. Les deux hommes ont été identifiés comme des ressortissants autrichiens domiciliés en Autriche, non loin de la frontière suisse. Il s’agit d’un père et de son fils.

Les investigations se poursuivent et le ministère public indique qu’il ne fournira pas de plus amples informations à ce stade.

(ywe)

Ton opinion

0 commentaires