Ministre allemand – Il veut donner les plats au cheval aux pauvres

Publié

Ministre allemandIl veut donner les plats au cheval aux pauvres

Le ministre allemand du Développement, Dirk Niebel, a plaidé pour redistribuer aux pauvres les produits au cheval retirés de la vente après avoir été faussement estampillés bœuf.

Le ministre allemand du Développement, Dirk Niebel, a plaidé pour redistribuer aux pauvres les produits à base de cheval retirés de la vente après avoir été faussement estampillés bœuf.

Le ministre allemand du Développement, Dirk Niebel, a plaidé pour redistribuer aux pauvres les produits à base de cheval retirés de la vente après avoir été faussement estampillés bœuf.

AFP

«Plus de 800 millions de personnes meurent de faim dans le monde. Et malheureusement en Allemagne, il y a aussi des gens pour qui c'est difficile financièrement, même pour la nourriture (...) Je trouve que l'on ne peut pas, ici en Allemagne, jeter de la bonne nourriture», explique M. Niebel dans un entretien au quotidien allemand Bild paru samedi. C'est la première fois qu'un ministre allemand s'exprime de la sorte. Il emboîte ainsi le pas à un député conservateur, Hartwig Fischer, qui, pour convaincre les nécessiteux, s'est fait photographié en Une du journal le plus lu d'Allemagne en train de déguster un plat de lasagne au cheval. «C'est bon ! (...) Je ne peux pas voir de différence avec d'autres lasagnes», a-t-il expliqué au quotidien qui compte dix millions de lecteurs.

La ministre allemande des Affaires sociales, Ursula von der Leyen, a quant à elle jugé le débat «absurde». «Que l'on soit riche ou pauvre, chacun veut savoir ce qu'il mange. Et cela doit être sans faille», a-t-elle dit. Le scandale de la viande de cheval faussement estampillée bœuf a atteint l'Allemagne il y a près de dix jours, ce qui a conduit le gouvernement allemand à annoncer des mesures pour renforcer les contrôles et les possibilités de sanctions à l'égard de l'industrie agroalimentaire.

Samedi, la firme allemande Tegut, spécialisée dans la vente de produits alimentaires, a fait savoir sur son site Internet avoir retiré vendredi de la vente une sauce bolognaise fabriquée par la société autrichienne Landena, après la découverte de viande de cheval? lors de contrôles ADN. «Selon les recherches actuelles, le fabriquant n'a pas utilisé sciemment de la viande de cheval. Nous partons du principe que notre fournisseur a été dupé comme nous», écrit Tegut, dans un communiqué, précisant que l'enquête se poursuit et que les autorités compétentes ont été informées.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion