Au Luxembourg en 2015 – Il y a deux fois plus de télétravailleurs qu'en 2010
Publié

Au Luxembourg en 2015Il y a deux fois plus de télétravailleurs qu'en 2010

LUXEMBOURG - Selon une étude du Statec, la part du télétravail au Grand-Duché est en hausse. André Bauler y voit une possible solution à l'engorgement du trafic sur les routes.

3% des salariés de l'UE28 pratiquent le télétravail et 8% sont des travailleurs uniquement mobiles.

3% des salariés de l'UE28 pratiquent le télétravail et 8% sont des travailleurs uniquement mobiles.

Eurofound

Selon la sixième enquête européenne sur les conditions de travail publiée par Eurofound, le Danemark, les Pays-Bas, la Suède et le Luxembourg ont la plus grosse proportion de télétravailleurs, bien au-delà de la moyenne européenne de 3% des employés. En effet en 2015, selon le Statec, 6,1% des actifs résidents pratiquent le télétravail, une proportion qui a doublé en cinq ans.

«Dans une économie dominée progressivement par la Toile et les technologies modernes de l’information, le télétravail figure sans nul doute parmi les modes de travail émergents en facilitant notamment le travail à domicile», constate le député DP André Bauler dans une question parlementaire. Mais aussi «permet de diminuer les flux de transports collectifs et privés, surtout aux heures de pointe». Il faut dire que la proportion affiche près de 13% de télétravailleurs en comptant les frontaliers du Luxembourg.

Discussions bilatérales

Un argument qui est pris en compte par le ministre LSAP du Travail Nicolas Schmit. Le Luxembourg est en discussion avec la France pour une promotion «bilatérale» du télétravail, répond le ministre mercredi. «Un groupe de travail va être constitué en vue d’identifier les problèmes qui se posent au niveau du télétravail transfrontalier». D’après une enquête française en novembre, 65% des travailleurs sont intéressés par du télétravail, qu’ils le pratiquent déjà ou pas.

En Europe comme au Luxembourg, ce sont surtout les services financiers qui sont touchés. «Les hommes sont plus nombreux que les femmes à pratiquer le télétravail au Luxembourg, explique le ministre du Travail Nicolas Schmit. Ce sont les professions de type directeurs, cadres gérants, professions intellectuelles et scientifiques qui pratiquent le plus». Selon le ministre, l’augmentation de cette pratique a été favorisée par le cadre général fixé dans la convention conclue entre l’UEL et les syndicats. À noter qu’il y a aussi 8% des salariés de l’UE qui ne travaillent aujourd'hui qu’avec des appareils mobiles.

(Jonathan Vaucher/L'essentiel)

Ton opinion