Tunisie – «Il y a une vraie haine contre la famille Ben Ali»

Publié

Tunisie«Il y a une vraie haine contre la famille Ben Ali»

LUXEMBOURG - Ne parlez pas de Leïla Trabelsi à Mouhammed Aimen: cet étudiant tunisien de Luxembourg, comme ses compatriotes, a une profonde rancœur envers la femme du président en fuite.

Les filles du président Ben Ali, Nisrine et Cyrine, ainsi que leurs maris occupent des places importantes.

Les filles du président Ben Ali, Nisrine et Cyrine, ainsi que leurs maris occupent des places importantes.

«Ce qui se passe aujourd’hui en Tunisie, c’est 50% la faute de la famille de Leïla Trabelsi», explique cet étudiant en mécanique depuis cinq ans, à Luxembourg. «Les Tunisiens leur en veulent beaucoup. Au début, Ben Ali a fait beaucoup pour le pays, notamment pour l’éducation de tous puis ça s’est dégradé notamment à cause de la famille de sa femme, c’est devenu une vraie mafia», confie le jeune homme de 25 ans qui s’inquiète pour sa famille restée au pays. «Les Tunisiens ne sont pas habitués à l’insécurité, tout a toujours été très calme». Le jeune Tunisien est connecté aux siens toute la journée via Facebook, Skype, MSN et la télévision tunisienne. «Les gens s’organisent pour protéger leur quartier».

Quand on lui demande s’il est confiant pour l’arrivée de la démocratie dans son pays, la réponse est immédiatement «oui si on prend le temps de faire les choses, des élections dans deux mois, ce n’est pas bien, il faut au minimum six mois pour tout remettre à plat». Et si Ben Ali est parti, «toute son organisation demeure avec le Premier ministre ou encore le président du Parlement».

Marion Chevrier/L'essentiel Online

Un mort dans la famille

Imed Trabelsi, neveu de l'épouse de l'ex président, Leïla Trabelsi, a succombé dimanche à une blessure à l'arme blanche à l'hôpital militaire de Tunis, dans des circonstances non éclaircies. C'est la première victime confirmée dans l'entourage immédiat du président déchu.

Ton opinion