Technique en France – Ils braquent les bancomats avec une fourchette

Publié

Technique en FranceIls braquent les bancomats avec une fourchette

Des voleurs ont réussi à extraire plus d'un million d'euros dans plusieurs distributeurs automatiques à l'aide d'une technique pour le moins originale…

C'est avec une fourchette (plus fine que celle sur cette illustration) que les malfrats parviennent à se servir dans certains guichets automatiques bancaires.

C'est avec une fourchette (plus fine que celle sur cette illustration) que les malfrats parviennent à se servir dans certains guichets automatiques bancaires.

gco/dr

Après le skimming, voici le forking! Un mode opératoire, jusqu'alors inconnu de la police, aurait été utilisé à plusieurs dizaines de reprises depuis le début de l'été dans des bancomats à travers la France. Ce sont essentiellement des appareils de succursales de La Caisse d'épargne qui ont été visés, révèle ce jeudi Le Parisien/Aujourd'hui en France.

L'astuce utilisée ne manque pas d’inquiéter les autorités. Car, pour l’heure, aucune parade pour contrer les agissements de ces malfaiteurs n’a été trouvée, précise le quotidien français. «Plusieurs images, issues de caméras de vidéosurveillance de banques, ont permis de comprendre précisément ce qu’ils étaient en train de faire», relate une source policière.

«Il faut faire preuve d’une dextérité certaine»

Et de préciser: «Après avoir effectué un premier retrait d’argent avec une carte bancaire prépayée, ils introduisent une petite fourchette, très fine, comportant deux dents repliées, dans la paupière de distribution de l’automate. Ils effectuent ensuite un second retrait beaucoup plus important, avant de parvenir à extirper les billets qui sont déjà présents dans la paupière à l’aide de cette fourchette, également appelée diapason». Les voleurs annulent ensuite le second retrait afin de ne pas être débités, avant de reproduire la même opération à plusieurs reprises. Cette technique est expliquée avec une infographie consultable sur le site du «Parisien».

«Il faut faire preuve d’une dextérité certaine pour pouvoir réaliser cette improbable manipulation, souligne encore la même source au Parisien. Mais ils y parviennent. Ils ont découvert une faille sur un certain type de DAB (NDLR: distributeur automatique de billets), sans qu’on sache vraiment comment. Ils ont ainsi multiplié les retraits frauduleux»

Plainte déposée au début du mois

La police judiciaire de Rouen a interpellé «quatre membres présumés de ce gang originaire de Roumanie, en début de semaine au Havre (département de la Seine-Maritime)». Ils seraient plus d'une quinzaine à avoir été identifiés pour des méfaits commis en Ile-de-France et dans l'ouest du pays, ainsi qu'en Belgique. Aucun cas en Suisse n'est connu.

Les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) ont été saisis. Une plainte a été déposée, au début du mois d’août, par la direction de La Caisse d’Épargne, principal établissement ciblé.

(L'essentiel Online/gco)

Ton opinion