Badminton – Ils font bloc contre l'Asie pour les JO

Publié

BadmintonIls font bloc contre l'Asie pour les JO

Les équipes de badminton de France, d'Europe et même du Guatemala ont uni leurs forces afin de mieux se préparer avant d'aller affronter les nations asiatiques, reines de la discipline, à Londres.

Les nations européennes de badminton s'entraînent ensemble à Aire-sur-la-Lys, dans le nord de la France. (photo: AFP)

Les nations européennes de badminton s'entraînent ensemble à Aire-sur-la-Lys, dans le nord de la France. (photo: AFP)

À Aire-sur-la-Lys, près de Saint-Omer (nord), pour la France, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l'Irlande, la Bulgarie, l'Espagne et donc le Guatemala, l'union fait la force... Contre l'Asie. Ce continent domine outrageusement le badminton mondial, et dans la préparation des grands championnats, il faut trouver les bons alliés, quitte à les affronter aux Jeux de Londres dans quelques semaines.

«Ils (les organisateurs) font un geste incroyable, tout le monde est invité. Ce n'est pas l'argument premier, mais c'est quelque chose qui nous permet d'avoir une qualité d'opposition. Je n'aurais peut-être pas pu avoir tout le monde pour des questions de coût», confie Fabrice Vallet, directeur des équipes de France.

L'union fait la force

Le solide entraîneur jongle avec les langues dans l'immense salle du complexe sportif de cette ville du Nord. Les athlètes, eux, sont ravis. Ils profitent aussi de la salle de musculation et du kiné, présent en permanence. Et de l'accueil chaleureux des gens du Nord. «Very nice French food!», s'enthousiasme l'Écossaise Susan Egelstaff, qui représente le Royaume-Uni en simple dames.

«Quand j'ai vu qui était invité, j'étais vraiment heureuse de venir, parce que je savais que ce serait un bon entraînement. Un bien meilleur entraînement que celui que je pourrais avoir en Grande-Bretagne actuellement», reconnaît Susan Egelstaff, bien consciente de l'ironie de voir les Britanniques en France avant de retourner à la maison pour les Jeux. Seul représentant de son pays, le Guatémaltèque Kevin Cordon se plaît également à Aire-sur-la-Lys, 10 000 habitants. «Je viens d'une petite ville, ça me rappelle un peu la vie que je mène au Guatemala», explique celui qui s'entraîne désormais en Espagne.

(L'essentiel Online/afp)

Les tournois simples hommes et femmes de badminton débuteront le samedi 28 juillet, à la Wembley Arena de Londres.

Ton opinion