Hal Flavin et ses invités – Ils ont tiré le meilleur de la sonorité électro

Publié

Hal Flavin et ses invitésIls ont tiré le meilleur de la sonorité électro

LUXEMBOURG - Vendredi, pour la sortie de leur nouvel EP, Marc,
Mike et Samuel ont
offert une très belle
soirée à leurs fans.

Christal & Crack a transformé le public en machine à danser.

Christal & Crack a transformé le public en machine à danser.

L'essentiel

À l'Exit07, on avait déballé les séquenceurs, les synthés, quelques basses et guitares, et un entrelacs de câbles. Vendredi, il y a eu du sample, de la reverb et des hommes élégants. Hal Flavin organisait la release party de son nouvel album cinq titres «The Talk». Et le groupe luxembourgeois avait amené ses invités.

À commencer par les Nancéiens de The Aerial. Un très joli choix. Les quatre garçons dans le vent ont délivré avec aisance une électro-pop aux sonorités artisanales. Le passage le plus enlevé a d'ailleurs été un unplugged à quatre voix et une guitare sèche. Les deux disco-dudes luxembourgeois de Christal & Crack eux ne jurent que par les machines. Leur son est descendu directement dans les pieds sans se donner la peine de passer par le cerveau d'un public déjà acquis à leur cause.

Quand Hal Flavin a fait son entrée, l'enthousiasme a gardé en intensité mais s'est mué très rapidement en recueillement. Le trio est arrivé avec un électro-rock mâtiné de funk, aussi classe et prégnant que ses protagonistes. Il y a eu de la complainte et des attaques en force. Et comme avec seulement cinq titres, il faut bien habiller un set, malgré les rappels, le trio s'est, entre autres, essayé à «When doves cry», une reprise de Prince dont il n'a pas eu à rougir.

Séverine Goffin

Ton opinion