Ils ouvrent le feu lors d’un mariage

Publié

Ils ouvrent le feu lors d’un mariage

Quarante-quatre personnes ont été tuées lundi dans une fusillade contre une fête de noces, dans un village du sud-est de la Turquie à majorité kurde.

Le ministre de l’Intérieur turc a écarté l'hypothèse d'une «attaque terroriste», en référence aux séparatistes kurdes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), actifs dans cette région. Il a précisé que les huit assaillants avaient été arrêtés en possession de leurs armes.

44 personnes, dont six enfants et seize femmes, ont été tuées dans la fusillade, a indiqué M. Atalay. Un précédent bilan faisait état de 45 morts.

Vendetta

Selon les premiers éléments de l'enquête, le drame aurait été provoqué par un différend entre les habitants du petit village de Bilge, près de la ville de Mardin, a indiqué le ministre lors d'une conférence de presse, avant de quitter la capitale pour les lieux du drame.

Des villageois ont estimé que la fusillade pourrait être liée à des hostilités entre familles, voire à une vendetta. Les litiges se règlent fréquemment par les armes dans le sud-est de la Turquie, une région où les traditions féodales persistent, où l'analphabétisme reste important et où les armes sont considérées par beaucoup comme un moyen légitime de régler des comptes et de défendre son honneur. Les hostilités peuvent être déclenchées pour diverses raisons: litige foncier, dettes impayées, enlèvements ou fuite de jeunes filles avec un fiancé non agréé par la famille.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion