Cohabitation – «Ils pardonnent le bruit car on est jeune»

Publié

Cohabitation«Ils pardonnent le bruit car on est jeune»

LUXEMBOURG - Les jeunes de la Maison de jeunes veulent «Vivre ensemble» avec leur
aînés à Gasperich.

La Maison de jeunes de Gasperich compte 220 inscrits.

La Maison de jeunes de Gasperich compte 220 inscrits.

L'essentiel

«Les jeunes de Gasperich m'appellent Flore à cause des fleurs autour de ma maison. Je les ai vu grandir, ils sont très gentils. J'en veux pour preuve qu'ils ne m'ont jamais rien volé ou cassé», sourit Christiane Honorée, 74 ans. Il y a cinq ans, la Maison de jeunes de Gasperich était stigmatisée. «Avec 220 ados, il est tentant quand il se passe quelque chose dans le quartier de les soupçonner», note Éric Hubert, éducateur.

Depuis, à force de travail, l'image a changé, mais avec le récent incendie du CLAE, la Maison de jeunes estimait nécessaire de renouer le lien de confiance. C'est ainsi qu'est né le projet «Vivre ensemble». Les jeunes ont pris la température et tourné une vidéo dans laquelle ils étaient incarnés par les aînés. «Pour montrer aux habitants qu'on ne passe pas nos journées à traîner», explique Bruno Paulo Borges, 15 ans.

Flore y arbore un magnifique blouson rose. «Des fois les adultes disent qu'on fait du bruit mais ils ajoutent que c'est normal, on est jeune», dit Kevin Giarrizzo, 16 ans. La présentation des prochains événements de «Vivre ensemble» par les jeunes, les associations, la police, a ramené un joli parterre de parents et de simples habitants. Au programme, les mois à venir, nettoyage de graffitis, repas, forum ou encore ateliers pour les seniors.

Séverine Goffin

Ton opinion