Foot au Luxembourg: «Quand on évoque la Coupe du monde, je pense forcément à 1998»

Publié

Foot au Luxembourg«Quand on évoque la Coupe du monde, je pense forcément à 1998»

LUXEMBOURG/DOHA – Plusieurs personnalités du Luxembourg ont partagé avec L'essentiel leur meilleur souvenir de coupe du monde de football. Petite compilation.

par
L'essentiel

Emilie Boland, Miss Luxembourg 2020

«Depuis toute petite, la Coupe du monde est un événement familial. Mon père est belge et ma mère néerlandaise et je me souviens bien d’un match entre les deux équipes où toute la famille s’est rassemblée devant la télé. Je supporterai toujours le Luxembourg, même si on ne se qualifie pas. Cette année, je serai pour la Belgique. Ils ont une bonne équipe, même si les joueurs de la France et du Brésil semblent plus forts».

Jade Lebœuf, influenceuse

«Quand on évoque la Coupe du monde de football, je pense forcément à 1998, j’avais 7 ans quand mon père l’a remportée (NDLR: Franck Lebœuf était défenseur des Bleus). Je me souviens de la pression qu’il a pu ressentir car il n’était pas titulaire et remplaçait Laurent Blanc. Il a fait un match fabuleux. Mon meilleur souvenir reste le défilé sur les Champs-Élysées, c’était si impressionnant. Avant cela, je ne me rendais pas compte de ce que faisait mon papa. En même temps, nous vivions alors en Angleterre, où les gens étaient très respectueux».

René Winkin, directeur de la Fédération des industriels luxembourgeois (Fedil)

Julien Garroy/Editpress

«De toutes les éditions que j’ai suivies, c’est la Coupe du monde de 1986, au Mexique, qui m’a le plus marqué. J’avais 18 ans et des matches spectaculaires se jouaient la nuit, durant les épreuves du bac. Au pensionnat à Diekirch, on passait quelques nuits blanches entre livres, poste radio et télé, sans négliger le breuvage local… J’ai suivi la demi-finale Belgique-Argentine (0-2) sur écran géant, parmi la foule à Bastogne».

Léa Linster, cheffe du restaurant Léa Linster, situé à Frisange

Editpress/Hervé Montaigu

«J'aime voir comment le foot peut rendre les gens heureux. Je me souviens de la finale de 1998 et du bonheur que ça avait procuré aux gens. La tension qu'il peut y avoir en demi-finale et en finale me rappelle le Bocuse d'or (NDLR: un concours culinaire qu'elle a remporté en 1989). Dans un temps imparti, vous devez tout donner pour arriver à votre objectif. En 1977, j'ai assisté à la défaite (5-0) du Luxembourg à Wembley contre l'Angleterre. Après le match, les Anglais nous remerciaient car nous avions relancé leur équipe».

Nilton Martins, acteur et directeur de casting

«Étant d'origine portugaise, j'aime regarder le foot. C'est un peu un cliché, mais on dit que les Portugais deviennent fans du Brésil quand le Portugal perd. Moi, j'ai toujours été fan du Brésil, surtout pour leur façon de jouer. Alors en 1998, en finale, j'étais à fond, mais on a pris une claque contre la France, 3-0. Je ne l'avais pas vu venir, j'étais persuadé que le Brésil allait gagner. Je me souviens d'une autre raclée, en 2014 en demi-finale contre l'Allemagne (1-7). C'était un choc que le pays organisateur se prenne une claque comme ça».

Shania Vakil, arbitre luxembourgeoise

«Un match me revient rapidement à l’esprit. Celui de 2018 qui opposait la Corée du Sud à l’Allemagne. Exceptionnellement, la Corée a battu l’Allemagne (2-0) et les deux équipes étaient éliminées par la même occasion. En 2022, étant à moitié sud-coréenne et à moitié iranienne, je vais supporter ces deux équipes. Au niveau des favoris, j’estime que l’Argentine a de grandes chances de gagner. J’aimerais un jour me rendre à la Coupe du monde, car supporter son pays lors d’un tel événement, ce doit être une expérience inoubliable».

Randy Rocha, danseur

Randy Rocha 
danse 

photo : Vincent Lescaut
Randy Rocha

«J’ai toujours apprécié le foot, j’en ai moi-même fait étant plus jeune. C’est une belle façon de se réunir entre potes autour d’un verre. D’ailleurs ça va être le cas avec la Coupe du monde. Celle dont je me rappellerai toute ma vie, c’était la finale de la Coupe du monde 1998, France-Brésil. Ce match m’avait bluffé, c’était plein de stress et d’émotions. J’ai découvert quelques joueurs, Zidane et Ronaldo m’avaient bluffé».

Partagez avec nous votre plus beau souvenir de Mondial!

Il suffit de nous envoyer un petit mail à l'adresse community@lessentiel.lu, sur notre page Facebook, notre compte Instagram ou encore sur Twitter. Merci :)

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

Ton opinion

13 commentaires