Coronavirus en France – Ils pensaient pouvoir sortir leur lapin en laisse

Publié

Coronavirus en FranceIls pensaient pouvoir sortir leur lapin en laisse

Deux Français récidivistes ont écopé d'une amende de 135 euros pour non-respect des restrictions. À deux reprises, ils ont tenté de sortir de chez eux, prétextant une promenade avec leur lapin.

Il y a ceux qui essaient par tous les moyens de se procurer un chien afin d'avoir une excuse pour sortir prendre l'air. Et puis il y a ce couple domicilié à Apt (sud-est), qui a tenté de braver le confinement en promenant en laisse... son lapin. Or, contrairement à Médor, ces petites boules de poils n'ont absolument pas besoin de leur promenade quotidienne. Le couple a donc été gentiment remis à l'ordre par des policiers, raconte «La Provence». Têtu, le couple a récidivé, et cette fois-ci les forces de l'ordre ne l'ont pas loupé: 135 euros d'amende.

Sur près de 1,8 million de contrôles, la police française a relevé plus de 90 000 infractions pour non-respect des restrictions depuis leur mise en place le 17 mars, selon Alain Thirion, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises. Conséquence de ce respect aléatoire: les sanctions ont été durcies. Les 135 euros d'amende forfaitaire passeront à 1 500 euros en cas de récidive «dans les 15 jours» et «quatre violations dans les trente jours» pourront valoir «3 700 euros d'amende et 6 mois de prison au maximum».

En outre, le gouvernement français se prépare à prolonger la durée du confinement de la population au-delà de la date initiale de la fin de mars. Le Conseil d'État a toutefois rejeté dimanche le scénario d'un «confinement total». Certains maires ont pris des mesures radicales. Dans la Drôme par exemple, Valence est passée au couvre-feu depuis samedi soir, de 21h à 6h, jusqu'au 31 mars. La mesure a été prise aussi dimanche dans d'autres communes du département comme Romans-sur-Isère et Montélimar.

(L'essentiel/joc/afp)

Ton opinion