Soins au Luxembourg – Ils protestent pour protéger leurs laboratoires
Publié

Soins au LuxembourgIls protestent pour protéger leurs laboratoires

LUXEMBOURG - La protestation contre l'externalisation de l'activité ambulatoire des laboratoires du groupe Robert-Schuman a réuni plus de 200 personnes jeudi après-midi devant l'Hôpital Kirchberg.

2015 10 22, Kirchberg, devant l'Hopital Kirchberg - 9 rue Edw.Steichen, OGBL syndicat Santé piquet de Protestation, Photo Fabrizio Pizzolante

2015 10 22, Kirchberg, devant l'Hopital Kirchberg - 9 rue Edw.Steichen, OGBL syndicat Santé piquet de Protestation, Photo Fabrizio Pizzolante

Editpress/Fpizzolante

«On veut vendre un bien de santé public au privé. C'est une attaque contre la convention collective», tempêtait ce jeudi après-midi, Nora Back de l'OGBL. Ils étaient plus de 200 manifestants aux couleurs des syndicats OGBL et LCGB à s'être réunis dans l'entrée de l'Hôpital Kirchberg pour manifester contre l'externalisation annoncée des activités ambulatoires des laboratoires du groupe Robert-Schuman.

Le but avancé, du côté du groupe, se focaliser sur l'hospitalisation. Mais rien n'est encore signé. «Il n'est pas sûr que cette vente se fasse. Cela dépendra des négociations avec tous les acteurs concernés», ajoutent les responsables. «Il faudrait alors qu'ils viennent vers nous, souligne Céline Conter, du LCGB. Pour l'instant nous avons été mis devant le fait accompli.»

«Le groupe a fait cavalier seul»

Quinze emplois temps plein seraient concernés, explique-t-on du côté du groupe. «Mais même en cas d'externalisation, il n'y aura pas d'impact négatif pour les salariés», assure-t-on. Une affirmation que les syndicats ont du mal à croire.

La ministre LSAP de la Santé, Lydia Mutsch, elle dit ne pas du tout avoir apprécié les évolutions récentes. Mais elle admet ne pouvoir s'opposer à la démarche, le groupe n'étant pas sous tutelle du ministère. Elle précise néanmoins avoir exigé un rapport détaillé sur la manière dont avait été utilisé l'argent public. Elle rappelle malgré tout l'importance de la mutualisation de certaines activités de laboratoire entre les hôpitaux. «Certes, commente Céline Conter, mais ici le groupe a fait cavalier seul.»

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Ton opinion