Harry et Meghan: «Ils sont paniqués», mais Netflix ne veut rien entendre

Publié

Harry et Meghan«Ils sont paniqués», mais Netflix ne veut rien entendre

Depuis le décès d’Elizabeth II, les Sussex aimeraient édulcorer les propos qu’ils tiennent dans leur docu-série, qui doit sortir en décembre. Les réalisateurs et le géant du streaming s’y opposent.

Harry et Meghan ont peu de chances d’obtenir gain de cause.

Harry et Meghan ont peu de chances d’obtenir gain de cause.

AFP

Il y a de la tension dans l’air entre les Sussex et Netflix. Depuis le décès d’Elizabeth II, Harry et Meghan ont «des doutes» concernant leur docu-série, écrit Page Six. En 2020, le couple a signé un contrat à 100 millions de dollars avec le géant du streaming, notamment pour la création d’un documentaire sur leur vie. Les caméras de Netflix ont donc suivi pendant de longs mois les deux tourtereaux dans leurs déplacements et recueilli leurs confidences. Le résultat de cette plongée dans l’intimité du couple doit sortir en décembre, un mois après la diffusion de la cinquième saison de «The Crown».

Le problème, c’est que Meghan et Harry voient les choses d’un autre œil, depuis la mort de la reine. Les Sussex aimeraient édulcorer la plupart des déclarations qu’ils ont faites sur le roi Charles III, la reine consort Camilla ainsi que le prince et la princesse de Galles. «Harry et Meghan sont paniqués. Ils essaient de faire atténuer même leurs propos les plus élémentaires. Mais c’est leur histoire, de leur propre bouche», confie une source chez Netflix.

«Ils veulent gagner du temps»

«Ils ont insisté pour revenir sur le contenu qu’ils ont eux-mêmes fourni», abonde un autre informateur. «Il y a beaucoup de discussions. J’ai entendu que Harry et Meghan voulaient gagner du temps», rapporte de son côté une source à Hollywood. Les Sussex ont peu de chances d’obtenir gain de cause. Si de telles modifications étaient apportées au projet, celui-ci ne pourrait voir le jour qu’en 2023, ce qui ne ravit pas les réalisateurs. «Ils veulent garder le contenu tel qu’il est et aller de l’avant», explique-t-on chez Netflix.

Le géant du streaming, de son côté, soutient les réalisateurs et souhaite s’en tenir à une sortie pour le mois de décembre. «Il y a beaucoup de pression sur les épaules de Ted Sarandos (NDLR: le PDG) pour terminer ce projet», glisse-t-on encore du côté du géant du streaming. Harry a décidément du pain sur la planche: la presse britannique rapportait la semaine dernière qu’il tentait désespérément d’édulcorer sa biographie, potentiellement explosive pour la famille royale.

(joc)

Ton opinion

13 commentaires