Afrique du Nord – Incendies en Algérie: 65 morts dont 28 militaires
Publié

Afrique du NordIncendies en Algérie: 65 morts dont 28 militaires

Au moins 65 personnes parmi lesquelles 28 militaires ont perdu la vie dans les incendies qui ravagent depuis lundi soir le nord de l'Algérie, notamment en Kabylie, selon un nouveau bilan fourni mercredi par la télévision nationale algérienne.

«Le bilan des incendies de forêts est passé à 65 morts (28 militaires et 37 civils), pour la plupart dans la wilaya de Tizi Ouzou», a rapporté la télévision, ajoutant que 12 militaires étaient par ailleurs «hospitalisés dans un état critique». Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a décrété un deuil national de trois jours à partir de jeudi, selon un communiqué de la présidence.

Ces incendies, pour lesquels les autorités ont évoqué des pistes «criminelles», touchent plusieurs régions de Kabylie, notamment Tizi Ouzou. Des images impressionnantes, accompagnées d'appels à l'aide, circulent sur les réseaux sociaux, avec des troncs calcinés, du bétail agonisant, asphyxié, et des villages assiégés.

Alors que l'Algérie fait face à une vague de chaleur extrême, des vents propagent les feux et compliquent la tâche des secouristes, selon Youcef Ould Mohamed, un responsable local des forêts, cité par l'agence officielle APS.

En France, la diaspora et des ONG se mobilisent pour envoyer du matériel aux zones sinistrées par l’intermédiaire d’organisations locales, comme elles l’ont fait pour l’envoi de bouteilles d’oxygène en plein pic de l’épidémie de Covid-19. D’autres appels ont été lancés exhortant les autorités à solliciter une assistance internationale. Dans un tweet, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a exprimé la «solidarité» de la France avec le peuple algérien, disant qu’elle se tenait «prête à apporter son appui».

(L'essentiel)

Ton opinion