Incendies en Californie: «nous ne pouvons pas l'arrêter»

Publié

Incendies en Californie: «nous ne pouvons pas l'arrêter»

Les flammes devraient gagner du terrain dans les prochaines heures. Les pompiers sont impuissants. Le bilan provisoire s'établit à cinq morts et plus de vingt blessés.

LOS ANGELES - Des maisons réduites en cendres, plus de 500.000 personnes évacuées, l'air obscurci par les flammes et la fumée... La Californie lutte désespérément contre les flammes tout en sachant que la situation devrait empirer dans les prochaines heures compte tenu des conditions météorologiques.

"Si l'incendie est si grand et qu'il souffle avant autant de vent, il ira jusqu'à l'océan avant de s'arrêter", a déclaré le capitaine des pompiers de San Diego, Kirk Humphries. "Nous pouvons sauver certaines choses, mais nous ne pouvons pas l'arrêter".

Cinq morts

On recensait en tout cinq morts, tous à San Diego. Le corps d'un homme de 52 ans a été retrouvé dimanche, et la police judiciaire du comté a fait état mardi de quatre autres décès liés aux incendies. Il s'agissait de trois nonagénaires morts de causes naturelles et d'une femme qui a fait une chute mortelle dans un restaurant. Par ailleurs, au moins 45 personnes, dont 21 pompiers, ont été blessées depuis le début des incendies dimanche dernier.

68.000 habitations menacées

Selon le dernier bilan matériel annoncé mardi, plus de 1.800 maisons et magasins ont été détruits dans le seul comté de San Diego, et plus de 155.000 hectares ont été parcourus par les flammes depuis dimanche. Selon le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, les flammes menaçaient mardi 68.000 habitations.

Pas moins de 8.000 pompiers, épaulés par 90 hélicoptères et avions, poursuivaient pour le troisième jour consécutif leur combat harassant contre 16 foyers qui ravageaient le sud de l'Etat, du nord de Los Angeles à San Diego près du Mexique, selon un nouveau bilan des autorités de l'Etat mardi soir.

La zone autour de San Diego a été la plus durement touchée par les flammes qui se sont propagées à des quartiers entiers. Les localités de Rancho Bernardo, Fallbrook et Ramona présentaient mardi des scènes d'apocalypse, avec des maisons réduites en cendres et des carcasses de voitures jonchant les rues.

Des centres d'hébergement ont été installés, dont un dans un stade où se trouvaient mardi quelque 20.000 déplacés. Le procureur de San Diego a mis en garde contre toute tentative de profiter des maisons vides pour les cambrioler, affirmant que deux personnes soupçonnées de pillage avaient été arrêtées.

Le feu déborde au Mexique

Plus de 1.660 km2 au total sont partis en fumée, selon l'administration californienne. Le feu a même débordé au Mexique, ont indiqué les autorités de ce pays, sans faire état de dégâts.

Un autre incendie très spectaculaire a détruit au moins 160 résidences dans le massif de San Bernardino, à l'est de Los Angeles, où des maisons dispersées dans une forêt de résineux s'embrasaient une à une, contribuant à une énorme chape de fumée au dessus de la région.

Pas assez de moyens

"La vérité est qu'il n'y a pas assez de moyens aériens, pas assez d'hélicoptères, pas assez de bombardiers d'eau", a affirmé un chef des pompiers.

M. Bush a annoncé sa visite jeudi en Californie, après avoir ordonné mardi le déblocage d'une aide fédérale d'urgence, autorisant l'Agence fédérale pour les situations d'urgence (Fema) "à coordonner" les secours.

Les sinistres, d'une telle ampleur qu'on peut les voir depuis l'espace, s'inscrivent déjà parmi les plus graves qu'ait connu la Californie, où fin 2003, au moins 22 personnes avaient été tuées par des feux qui avaient détruit 3.000 habitations et dévasté quelque 3.000 km2.

avec AFP et AP

Onze incendies de grande ampleur ravagent les terres. Il s'agit de la partie sud de la Californie, où plus de 12.000 hectares ont déjà brûlé, et où d'autres zones sont menacées. Un civil est mort dimanche en tentant de protéger une maison des flammes à 50 km à l'est de San Diego, dans l'extrême sud de l'Etat.

Ton opinion