Inhumation sous surveillance dans un pays en crise

Publié

Inhumation sous surveillance dans un pays en crise

Quelques heures seulement après sa mort dans un attentat suicide, l'ex-Premier ministre Benazir Bhutto devait être inhumée vendredi dans son village familial du sud du Pakistan. Le Pakistan se retrouve en pleine crise politique.

11 morts dans des violences

Les forces de sécurité ont été placées en état d'alerte par crainte d'une poursuite des violences qui ont déjà fait au moins 11 morts depuis jeudi. Des affrontements entre policiers et partisans de Mme Bhutto ont éclaté jeudi dans plusieurs villes du pays où des véhicules et des bâtiments ont été incendiés.

Deuil national de trois jours

Un deuil national de trois jours a été décrété au Pakistan en hommage à celle qui fut, en 1988, la première femme à avoir dirigé un pays musulman. La dépouille de l'ex-dirigeante est arrivée à l'aube dans la province méridionale du Sindh où sont prévues ses funérailles, a indiqué son porte-parole Farhatullah Babar.

Mme Bhutto devait être enterrée vers 8h30 GMT dans le mausolée familial de Garhi Khuda Bakhsh, près de la ville de Larkana (sud).

Le président George W. Bush a appelé les Pakistanais à "honorer la mémoire de Benazir Bhutto en poursuivant le processus démocratique pour lequel elle a si courageusement donné sa vie".

Ton opinion