Rivalité entre clubs – Insulté, le gardien turc refuse de jouer

Publié

Rivalité entre clubsInsulté, le gardien turc refuse de jouer

Volkan Demirel a vécu une drôle de soirée dimanche. Chahuté par ses propres fans, le portier de Feberbahçe a préféré ne pas défier le Kazakhstan dans le stade de Galatasaray.

En Turquie, les rivalités de clubs ne s'effacent pas le temps de la trêve internationale. Loin s'en faut. Alors, lorsque le gardien de Fenerbahçe porte le maillot de l'équipe nationale dans le stade de Galatasaray, cela fait des étincelles. C'est la mésaventure vécue dimanche soir par l'expérimenté Volkan Demirel.

Copieusement hué lors de son échauffement dans la Turk Telecom Arena d'Istanbul, il a tenté de calmer les irascibles spectateurs. Visiblement pas écouté, il a préféré céder sa place à Volkan Babacan, l'habituel remplaçant. À sa sortie du stade, Volkan Demirel a également été menacé et même bousculé par des fans en colère.

Cette relation houleuse entre le gardien et les spectateurs du stade stambouliote prend sa source dans une rencontre de Super Coupe du Turquie, en août dernier. Alors que Felipe Melo (Galatasaray) manque son tir au but, Volkan Demirel s'est rué sur lui et lui a sauté dessus. Il n'en fallait pas plus pour mettre le feu aux poudres. Pour la petite histoire, la Turquie a battu le Kazakhstan 3-1. Mais ça, c'est finalement assez secondaire.

(L'essentiel)

Ton opinion