Salon de Francfort – Internet débarque dans nos voitures

Publié

Salon de FrancfortInternet débarque dans nos voitures

Le Salon de l'auto de Francfort 2011 ouvre ses portes ce jeudi. La mode est à la voiture connectée.

Comme un ordinateur, une voiture peut être piratée.

Comme un ordinateur, une voiture peut être piratée.

Est-ce vraiment étonnant de consulter ses e-mails au volant? Si Internet est encore rare dans nos voitures, le vent pourrait tourner rapidement. C'est même l'une des tendances du salon de Francfort, qui ouvre ses portes jeudi, jusqu'au 25 septembre.
BMW connecte déjà certains de ses modèles, capables d'offrir des bulletins d'information, la météo ou d'autres informations pratiques. Mercedes-Benz lance une nouvelle Classe B qui propose également un accès Internet, mais à l'arrêt uniquement.

À l'avenir, la plupart des voitures permettront peut-être de se connecter à sa musique, ses films et ses documents, contenus dans son ordinateur domestique, ou hébergés sur un «nuage de données», comme le suggère Ford avec son prototype Cloud.
L'un des services les plus désirés par les conducteurs est la localisation de stations-services, selon la Fédération allemande des entreprises de haute technologie.

Prudence néanmoins. L'avènement d'Internet dans les automobiles pose des problèmes de sécurité. «Les systèmes doivent récolter le moins possible de données personnelles», prévient Peter Schaar, chargé par le gouvernement allemand de ces questions.
Le but est d'éviter que Google n'apprenne des choses sur les habitudes des conducteurs. Autre problème, relevé par McAfee, est que «si une voiture est piratée, cela engage la sécurité personnelle»!

Ton opinion