Publié

Covid au LuxembourgIsoler les cas positifs à l'hôpital devient compliqué

LUXEMBOURG - À l'hôpital, les malades du virus sont moins nombreux, mais les patients positifs traités pour autre chose posent souci.

Si le nombre de malades du Covid est stable, celui des hospitalisés «avec le Covid» a bondi de quatorze à vingt-neuf sur les quatre dernières semaines.

Si le nombre de malades du Covid est stable, celui des hospitalisés «avec le Covid» a bondi de quatorze à vingt-neuf sur les quatre dernières semaines.

CHL/ Paul Foguenne

Depuis samedi, le Centre Hospitalier Émile-Mayrisch (CHEM) a suspendu toutes les visites de patients. L'une des mesures pour réagir à la vague Omicron qui frappe aussi le personnel. «Il y a une réorganisation en interne. Des synergies. Un service a été fermé à Niederkorn, admettait, lundi, le CHEM. Pour l'hôpital de jour, des téléconsultations, déjà utilisées lors de la première phase de la pandémie, sont à l'étude.

Si la donne a bien changé depuis 2020, les problèmes aussi. Désormais, outre les malades du virus, c'est la prise en charge de patients testés positifs mais hospitalisés pour une autre raison qui inquiète. Le Dr Serge Meyer, directeur médical au CHEM, avait déjà témoigné de cette tendance. Au Centre Hospitalier du Nord (CHdN), qui a de nouveau confiné son unité Covid depuis vendredi dernier, quatorze patients étaient traités lundi à cause du Covid, et onze «avec le Covid» mais pour une autre pathologie.

«Les mesures au CHL sont déjà très strictes»

Au CHL la tendance était encore plus lourde. Sur les quarante-sept hospitalisés en isolement Covid, seuls dix-huit étaient soignés à cause du virus. «Surtout des patients non vaccinés, notamment en soins intensifs», note l'hôpital. Mais vingt-neuf étaient là pour une autre raison, «avec une proportion de vaccinés plus élevée». «Ils nécessitent les mêmes mesures d’isolement et de protection engendrant une charge de travail comparable. C'est actuellement, sur fond d’une pénurie latente de personnel, le plus grand défi».

Car si le nombre de malades du Covid est stable, celui des hospitalisés «avec le Covid» a bondi de quatorze à vingt-neuf sur les quatre dernières semaines. Le CHL ne prévoit pas encore de suspendre les visites. «Les mesures mises en place au CHL en rapport avec les visites il y a quelques semaines sont déjà très strictes (visites uniquement sur ordonnance médicale, maximum une personne par jour et, en règle générale, pas plus d’une heure...). Des mesures générales encore plus contraignantes ne sont à ce stade pas envisagées».

(L'essentiel/Nicolas Martin et Olivier Loyens)

Ton opinion