Israël relance la colonisation en Cisjordanie

Publié

Israël relance la colonisation en Cisjordanie

Le ministère de l'Habitat du gouvernement sortant a préparé des plans de colonisation intensive visant à quasiment doubler le nombre de colons dans la région.

Ces plans iraient à l'encontre de la création d'un État palestinien indépendant. (AFP)

Ces plans iraient à l'encontre de la création d'un État palestinien indépendant. (AFP)

Ces plans de colonisation, qui doivent encore être soumis par le prochain gouvernement de droite, prévoient la construction de 73 000 logements dans les prochaines années, dont 5 700 dans des quartiers de Jérusalem-est annexée. Au total, les constructions dans les implantations de la Cisjordanie occupée pourraient accueillir au moins 280 000 habitants selon le mouvement anti-colonisation «la Paix Maintenant», qui a révélé ces plans.

Le porte-parole du ministère de l'Habitat, Eran Sidis, a souligné qu'il ne s'agissait que de «projets préliminaires» de planification urbaine qui ne deviendraient opérationnels qu'après avoir reçu l'aval d'au «moins cinq instances officielles».

Entrave à un État palestinien

Selon «la Paix Maintenant», des constructions de 15 000 logements ont déjà été approuvées dont 9 000 sont en cours de construction. Les plans prévoient en particulier, la construction d'une nouvelle implantation urbaine dans la région de Bethléem et la construction de 3 000 logements reliant l'implantation de Maalé Adoumim à l'est de Jérusalem à la Ville sainte. «La réalisation de ces projets rendrait totalement irréalisable la constitution d'un État palestinien aux côtés d'Israël», a déclaré à la radio militaire le dirigeant de «la Paix Maintenant», Yariv Oppenheimmer.

La révélation de ces plans intervient le jour même où la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton doit arriver en Israël, où elle aura une première prise de contact avec le chef de la droite, Benjamin Netanyahu, désigné pour obtenir l'investiture du Parlement. Elle a réaffirmé l'engagement de Washington en faveur de la création d'un État palestinien indépendant alors que M. Netanyahu refuse cette option.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion